Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Établissement public de gestion des centres d’enfouissement technique de Sétif

Bras de fer entre des travailleurs et l’administration

Entrée du siège de l’Ecoset.© D. R.

Ils accusent les gestionnaires de mauvaise gestion.

Ecoset, un établissement public pour la gestion des centres d’enfouissement technique de Sétif, couve un véritable problème qui vise selon les responsables de ce dernier de déstabiliser la bonne marche de l’établissement qui emploie plus de 600 travailleurs. 

En effet, selon des informations en notre possession, une dizaine de travailleurs, dont certains qui seraient révoqués conformément au règlement intérieur de l’établissement pour fautes professionnelles graves et qui n’ont aucune relation de travail avec Ecoset, ont tenu dernièrement un sit-in devant le siège de la wilaya.Ils ont accusé les gestionnaires de l’établissement de mauvaise gestion. Pour entendre l’autre son de cloche, nous avons pris attache avec le directeur de l’établissement, Messaoud Smati. 
Ce dernier nous  oriente vers les responsables du conseil de participation. 
“Des travailleurs et autres personnes qui ne font plus partie du personnel de notre entreprise qui fait vivre 600 familles à travers plusieurs communes de la wilaya œuvrent depuis plusieurs semaines pour déstabiliser l’entreprise. Nous n’allons pas nous taire, car ils veulent détruire notre gagne-pain. Nous avons déposé une plainte et nous irons jusqu’au bout pour que justice soit rendue afin de préserver les postes d’emploi”, nous dira le président du comité de participation, M. Kharchi, qui nous a remis un communiqué rendu public dans lequel il qualifie les travailleurs de perturbateurs. “En moins de 10 ans d’existence, notre établissement présent dans plusieurs communes a réussi à augmenter considérablement le nombre de travailleurs. Le nombre de postes d’emploi directs créés est passé de 35 travailleurs en 2011 à pas moins de 600 travailleurs à la fin de l’exercice 2018. C’est un paramètre qui veut tout dire”, renchérit notre interlocuteur qui insiste que les plaignants n’ont aucune qualité pour parler au nom des travailleurs. 
Il est noté que ladite entreprise doyenne du nettoiement au niveau de la wilaya de Sétif a réalisé de très bons résultats durant les années écoulées et ne cesse de se déployer davantage en élargissant ses services à plusieurs communes dont Sétif, El-Eulma, Bougaâ, Aïn Arnat, Mezloug, Hammam Sokhna, Aïn Lahdjar et Ouldja où la gestion des déchets ménagers et autres ordures constituait un véritable casse-tête pour les élus locaux, tout en s’investissant fortement dans les volets environnementaux et économiques.
 

FAOUZI SENOUSSAOUI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER