Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

L’Algérie profonde

BRÈVES de l’Est

©D. R.

BATNA : 22 salles des fêtes fermées dans 5 communes
Pas moins de soixante communes de la wilaya de Batna ont reçu, dernièrement, les visites des contrôleurs dépêchés par la Drag de la wilaya, sur instructions du wali, M. Abdelkhalek Siouda, pour vérifier concrètement la fonctionnalité et la conformité vis-à-vis de la réglementation en vigueur, de 62 salles des fêtes. Au final, ce sont 22 établissements qui viennent d’être officiellement fermés par les autorités de la wilaya, et ce, respectivement à Batna, Arris, Oued Chaâba, Fesdis et Tazoult (ex-Lambèse). Ces fermetures sont justifiées par des dépassements des règles et principes de la réglementation juridique en vigueur, concernant les obligations de gestion des salles des fêtes. Ceux-là vont de l’absence de registre du commerce et/ou d’autorisation, voire l’agrément que délivrent habituellement les services de la Drag, et aux manquements touchant le non-respect des règles de protection de la santé des usagers et de leur sécurité. Par ailleurs, il est signalé une absence de moyens de prévention et de protection contre les risques éventuels sans compter une utilisation abusive et dangereuse du baroud. Un récent décès d’un citoyen tué malencontreusement par son propre neveu lors d’une fête de mariage à Batna, avait horrifié les Batnéens. Ces derniers souhaiteraient d’ailleurs une interdiction définitive de l’utilisation du baroud et des armes à feu lors des célébrations de fêtes familiales.

Ali BENBELGACEM

OUM EL-BOUAGHI : 250 habitations infiltrées par les eaux de pluie à Ouled Zouai
Les éléments de l'unité secondaire de la Protection civile de Souk Naâmane sont intervenus, jeudi soir vers 20h, à Ouled Zouai, suite à des inondations survenues après les pluies qui se sont abattues sur le territoire de la commune. Selon la Protection civile, des dégâts matériels ont été enregistrés, les eaux ont infiltré 250 habitations atteignant les 50 cm. La Protection civile a mobilisé pour l'opération 3 camions d'intervention et 3 ambulances et l'APC une niveleuse et 2 camions pour dégager les eaux. Le chef de la daïra de Souk Naâmane, le directeur de wilaya de la Protection civile et les services de la Gendarmerie nationale étaient présents sur les lieux. L'opération, a précisé la Protection civile, a duré plus de 5 heures.    

B. NACER

Saisie de 48 kilos de viande de poulet impropre à la consommation
Les services de contrôle de la direction du commerce de la wilaya d'Oum El-Bouaghi ont procédé, la semaine dernière, à la saisie de 48 kilos de viande de poulet, impropre à la consommation, d'une valeur de 29 800 DA, dans une boucherie à Aïn M'lila. Par ailleurs, une quantité de cosmétiques non conforme a été saisie également au niveau d'un magasin de parfumerie et de produits de beauté à Aïn Beida.

B. NACER

Un agent de la sonelgaz piégé sur un pylône de moyenne tension
Les éléments de l'unité principale de la Protection civile sont intervenus, jeudi, à mechta Ouled F'riha, dans la commune d'Oum El-Bouaghi pour sauver un agent de la Direction de distribution de l’électricité et du gaz d'Oum El-Bouaghi (SDE), qui s’est retrouvé suspendu à un pylône électrique de moyenne tension, en raison des travaux d'entretien. Les pompiers l'ont fait descendre à l'aide d'une échelle mécanique et secouru après que la direction de distribution ait coupé le courant sur la zone. A. H., 26 ans, sous le choc, a été transporté à l'EPH Mohamed-Boudiaf. Les services de la Gendarmerie nationale et ceux de la direction de distribution étaient présents sur les lieux.

B. NACER


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER