Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’ALGÉRIE PROFONDE / Est

L’Algérie profonde

BRÈVES de l’Est

©D. R.

El-Kennar Nouchfi (Jijel) : Démantèlement d’un réseau de trafic de drogue
Les services de la Gendarmerie nationale relevant de la daïra de Chekfa ont réussi, il y a quelques jours, à mettre hors d’état de nuire un important réseau de trafic de drogue, a-t-on appris de ce corps sécuritaire. Ce coup de filet mené avec succès par les gendarmes au niveau de la commune d’El-Kennar Nouchfi suite à des informations faisant état de la présence de ce réseau dans la wilaya de Jijel, a permis de neutraliser quatre individus, dont une femme âgée de 30 ans. Les trafiquants qui étaient à bord d’un véhicule de marque Peugeot 407, sillonnaient la côte est du pays à partir de la capitale en vendant des produits prohibés, en l’occurrence du cannabis, a-t-on précisé. Lors de la fouille, les services de sécurité ont saisi plusieurs armes blanches, des couteaux de boucher, un pistolet d’impulsion électrique et plusieurs plaquettes de kif traité destinées à la vente. Les mis en causes font actuellement l’objet d’une enquête approfondie afin de déterminer la provenance de la drogue saisie. Ils seront présentés devant le procureur de la République pour les chefs d’inculpation de trafic de drogue et détention d’armes blanches sans motif légal.

RAYAN MOUSSAOUI

Hôpital Ahmed-Aroua à Constantine : Démission collective de 27 médecins
La protestation du staff médical de l’hôpital Ahmed-Aroua, dans la commune de Zighoud Youcef, à Constantine, vient de monter d’un cran. En effet, en grève depuis une dizaine de jours, 27 médecins entre généralistes et spécialistes, ont déposé, avant-hier, une démission collective, après l’échec des négociations entamées avec la direction de la santé, en vue de trouver une solution aux problèmes auxquels ils font face dans l’exercice de leurs fonctions et qui, de facto, se répercutent sur les malades. Soulignons que l’éventualité d’une démission collective couve depuis quelques semaines déjà, étant donné la gravité du conflit entre le staff médical et la directrice de l’établissement hospitalier en question. Les protestataires avaient décidé d’entrer en grève avec l’espoir que leurs revendications professionnelles soient satisfaites. Or, il n’en fut rien et les tentatives de dialogue entre les antagonistes se sont avérées vaines.

Lynda N.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER