Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Algérie profonde

Bréves de l'Est

Oum El-Bouaghi : Les cimetières dans un état déplorable
 Le chef-lieu de wilaya dispose de 3 cimetières, 2 à l'ouest au flanc du mont Sidi Rghiss et 1 à l’est, néanmoins l'entretien des 2 premiers semble ne pas être une préoccupation pour la municipalité, depuis belle lurette. Sinon comment expliquer leur état déplorable ? Si celui de “Village Mohamed Lakhdar” est saturé depuis des années, cela ne veut pas dire qu'on l’abandonne sans entretien, permettant aux mauvaises herbes de couvrir carrément les tombes, le second qui se localise plus haut est encore fonctionnel, car les gens continuent à inhumer leurs morts sur les lieux. Lesquels lieux sont inaccessibles à cause des mauvaises herbes, les routes érodées par les eaux de pluie sont complétement invisibles, absence totale d'arbres, terrains rocheux... Contrairement à cette situation le cimetière de l'est du chef-lieu de wilaya (à proximité des cités Sonatiba et An Nasr), a toujours fait l'objet d'un intérêt particulier des responsables municipaux, avec des allées bien entretenues, des routes et chemins goudronnés, présence d'arbres, clôture convenable. Cela étant n'est-il pas raisonnable d'entretenir et prendre en charge comme il se doit tous les cimetières de la ville, qui compte plus de 80 000 habitants.
K. Messaad

Selma Benziada (Jijel) : Un enfant se noie à Oued Djendjen
Un enfant âgé de 11 ans, originaire de la commune de Chehna, a trouvé la mort, avant-hier, dans l’oued Djendjen. Selon nos informations, la victime (M. K.) a décidé de se rafraîchir près de Aïn Lemchaki située dans la commune montagneuse de Selma Benziada avant d’échapper à la vigilance des adultes qui l’accompagnaient dans cette excursion. Un moment d’inattention qui a coûté la vie à cet enfant parti pour une randonnée pédestre avec un groupe de scouts. Ce n’est que quelques minutes après son absence que les présents ont entamé les recherches tout au long du passage de l’oued. La victime a finalement été retrouvée inerte à quelques encablures de Aïn Lemchaki après avoir été entraînée par les courants. La dépouille a été évacuée vers la morgue de l’EPH de Jijel pour les besoins d’autopsie. Cette tragédie, qui a mis en émoi toute la région de Chehna, est considérée comme le premier cas de noyade à Jijel depuis le début de la saison estivale. Une enquête a été ouverte par les services de la Gendarmerie nationale.


RAYAN MOUSSAOUI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER