Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Algérie profonde

Bréves de l'Est

Oum El-Bouaghi : 1 000 bottes de foin parties en fumée
 Les chaleurs persistantes, ces derniers temps, à Oum El-Bouaghi, ont constitué un facteur favorable au déclenchement des incendies de forêt. En effet, un incendie s'est déclaré hier matin, à la cité 96-Logements d’Ouled Hamla, à quelques encablures à l'ouest de Aïn M’lila (61 km à l'ouest d'Oum El-Bouaghi), endommageant 1 000 bottes de foin. Par ailleurs, un incendie qui s’est déclenché dimanche après-midi au mont de Sidi R’ghis, surplombant le chef-lieu de wilaya, a endommagé une superficie de 1,5 ha de pins d'Alep et de chênes. Il a fallu plus de 4 heures pour venir à bout du sinistre. D’ailleurs, pas moins de 4 camions d'incendie, 2 véhicules de liaison, 2 véhicules Station ont été mobilisés par les sapeurs-pompiers.
K. Messaad

EL-TARF : La pénurie d’eau persiste
 En dépit des moyens colossaux mis en œuvre par l’État et les milliards de dinars injectés dans le souci d’épargner les populations de la wilaya d’El-Tarf de la soif qu’ils ont connue l’année dernière, rien ne semble présager qu’une telle pénurie sera réglée cette année. En effet, une fois de plus, les habitants de plusieurs cités et quartiers de la wilaya d’El-Tarf vivent le calvaire du manque d’eau. “Cela fait une dizaine de jours que nous n’avons pas reçu une goutte d’eau”, ne cesse de se lamenter M. Khaled. À Aïn Kerma, une commune située à 17 km de son chef-lieu de daïra, Bouhadjar, l’eau est servie au compte-gouttes. “Pendant une heure de temps, je n’ai pu remplir que quarante litres”, nous lance une habitante de la cité Frantz-Fanon. D’autres clients se plaignent de la qualité de l’eau vectrice des maladies hydriques. À Dréan, l’eau saumâtre coulait encore dans les robinets.
Tahar BOUDJEMAA


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER