Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Algérie profonde

Bréves de l'Est

Fièvre aphteuse à Sétif : La CRMA entame l’opération de remboursement des éleveurs
 La CRMA (Caisse régionale de mutualité agricole) de Sétif a entamé avant-hier l’opération de remboursement des éleveurs ayant déclaré la mort de leur cheptel. C’est ce qu’on a appris du directeur de la caisse de Sétif, Kebaïli Djamel. “Nous avons deux éleveurs de la région de Bir El-Arch, connue au niveau national pour l’élevage de bovins et dont le cheptel était assuré au niveau de notre caisse. Ils seront remboursés incessamment. Toutes les procédures ont été entamées, et le dossier est presque finalisé pour qu’ils encaissent le montant du remboursement estimé à 280 millions de centimes pour chaque éleveur”, nous dira le premier responsable de la caisse. Il est à noter qu’après la déclaration du sinistre, à savoir l’abattage sanitaire de 20 vaches et veaux, les services vétérinaires relevant de la direction des services agricoles de la wilaya ont établi un procès-verbal. Le constat de l’expert de la caisse a confirmé l’abattage et a proposé le montant du remboursement. Par ailleurs, nous avons appris que les chèques seront remis aux assurés indemnisés à la fin de la semaine en cours lors d’une journée de sensibilisation à la fièvre aphteuse organisée à Khenchela, en présence du directeur général de la CNMA (Caisse nationale de mutualité agricole),
M. Benhabilès.
F. SENOUSSAOUI

Incendies à Mila : Une oliveraie dévastée par les flammes
 Dix hectares d’essences forestières et trois hectares d’oliviers ont été dévastés, lundi, par des incendies à Mila. Selon la Protection civile, un incendie s’est déclaré lundi soir dans la forêt de Tassadane Hadada, à l’ouest de la wilaya de Mila, causant la destruction de 10 ha de forêts et 3 ha d’oliviers. Le sinistre, dont l’origine est inconnue, a nécessité la mobilisation de quatre unités de la Protection civile, ainsi qu’une flotte de véhicules composée de cinq camions-citernes et deux voitures de liaison. L’intervention des pompiers a été supervisée, faut-il le souligner, par le directeur de wilaya de la Protection civile en personne, en raison de l’ampleur de l’incendie.


Kamel B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER