Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

L’Algérie profonde

BRÈVES de l’Est

©D. R.

Accidents de la circulation à Constantine : 5 morts en une journée
Cinq personnes dont quatre d’une même famille, ont trouvé la mort, jeudi passé, sur des routes de la wilaya de Constantine. Les services de la Protection civile sont intervenus une première fois, à 10 h18 mn sur le CW133 reliant la commune d’Aïn Abid à celle de Tamlouka dans la wilaya de Guelma, suite au télescopage d’un camion à remorque et d’un véhicule léger transportant quatre personnes d’une même famille. Sur place, les pompiers ont pu constater les décès de tous les occupants du véhicule touristique, deux femmes, un homme et un enfant. Âgés entre 14 et 70 ans, les victimes de ce sinistre ont été évacuées vers la morgue de l’hôpital d’El-Khroub alors que le conducteur du camion, présentant des blessures a été lui, conduit à l’EHS de Aïn Abid. Le deuxième accident est survenu au lieudit Aïn Lakhiout sur l’autoroute Est-Ouest dans la commune de Didouche-Mourad à 15 h15. Il s’agit d’une autre collision entre un véhicule léger de type Hyundai i10 et un poids lourd de marque Iveco. Le conducteur cinquantenaire du véhicule léger est mort sur le coup. Son corps a été transféré par les éléments de la Protection civile qui ont constaté le décès sur place, à la morgue de l’hôpital de Didouche-Mourad.   

K. G.

AMOUCHA (SÉTIF) : Le wali se substitue à l’APC
Suite à la démission du P/APC ainsi que dix autres membres du parti FLN sur les dix-neuf (19) constituant l’Assemblée populaire communale de la ville de Amoucha au nord de Sétif, le wali de Sétif Nacer Mâaskri a décidé de se substituer à l’assemblée, en confiant la gestion des affaires de la commune au chef de la daïra de Amoucha, selon l’arrêté signé le 31 juillet par le wali et transmis aux différentes parties concernées par l’exécution de ce document dont nous détenons une copie.  À rappeler que le motif de la démission collective de 11 membres de l’APC, déposée le 9 juillet dernier, est la décision prise dernièrement par le wali Nacer Maâskri d’accorder un terrain à un investisseur pour la réalisation d’une clinique privée alors que ce terrain est un lotissement qui a été attribué à des citoyens, depuis 20 ans, lesquels se sont acquittés de toutes les redevances selon les dires du désormais ex-P/APC (voir notre article du 14 juillet 2018).

A. LOUCIF


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER