Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Algérie profonde

Bréves de l'Est

Victime du monoxyde de carbone / Une famille sauvée de justesse à Guelma
Les éléments de l'unité principale de la Protection civile sont intervenus, hier, vers 7h du matin, suite à un appel téléphonique, au niveau d'un appartement sis dans un immeuble collectif à la cité des Frères Rahabi à Guelma. Les secouristes ont découvert quatre personnes qui avaient inhalé du monoxyde de carbone émanant d'un appareil de chauffage de gaz de ville et qui étaient inconscientes et respiraient difficilement. L'officier médecin a apporté les premiers soins aux victimes,  le père, 50 ans, et ses enfants âgés de 8, 12 et 15 ans qui ont été immédiatement évacuées au service des urgences de l' EPH docteur Okbi . Selon le bulletin de la cellule de communication de la Protection civile, cette famille est hors de danger.
HAMID BAALI

Hôpital Bouzidi-Lakhdar de Bordj Bou-ArrÉridj / Mystère autour du départ du directeur
 Le directeur de l’hôpital Bouzidi-LakhDar de Bordj Bou-Arréridj a été mis en congé spécial en début de semaine, avons-nous appris auprès du personnel de l’établissement. C’est tout un mystère qui entoure le départ du directeur de l’hôpital et malgré toutes nos tentatives pour connaître les tenants et les aboutissants de cette affaire, la loi du silence semble être de rigueur. Selon des sources généralement bien informées, le directeur de l’hôpital de Bordj Bou-Arréridj aurait été mis en congé spécial en tout début de semaine, et ce, suite à une décision émanant du ministère de la Santé. Cette disgrâce serait liée, selon la même source, aux différents manquements et le conflit opposant syndicat et direction. Dans les couloirs de l’hôpital, on ne parle que de la nomination du nouveau venu, mais aucun commentaire sur les raisons du départ de l’ancien directeur. Muté ou limogé ? Telle est la question qui reste en suspens sur toutes les lèvres. D’autre part, la gérance de l’hôpital est confiée au docteur Sarir en attendant l’installation officielle d’un nouveau directeur dans les prochains jours.
Chabane BOUARISSA


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER