Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Algérie profonde

Bréves de l'Est

Guelma : 16 projets à concrétiser dans le cadre du PCD
 Le secrétaire général de l’APC de Guelma a déclaré cette semaine qu'une enveloppe de 10,3 milliards de centimes a été allouée pour concrétiser 16 projets relatifs à l'éclairage public, à l'assainissement et à l'alimentation en eau potable. Quatre opérations concernent l'éclairage public dans quatre points noirs implantés aux cités Guerroui, Chenichène, la pénétrante Bab Annaba-Medjez-Amar. Les cités Touahri, 150 logements, 19 juin bénéficieront de 6 opérations d'assainissement et l'amélioration de l'alimentation en eau potable ciblera plusieurs quartiers dont les canalisations seront renouvelées. La salle de soins sise à la cité Yahia-Meghmouli sera réhabilitée pour assurer dans des conditions idoines des prestations de qualité aux patients de ce quartier périphérique.
HAMID BAALI
 

El-Harrouch (Skikda) : Les citoyens réclament le départ du chef de daïra
 Des centaines de citoyens d'El-Harrouch, une trentaine de kilomètres au sud-ouest de Skikda, se sont rassemblés avant-hier lundi devant le siège de la daïra pour réclamer le départ du chef de daïra. Ce dernier aurait blâmé les travailleurs de la daïra et l'APC qui ont organisé la veille un sit-in contre le 5e mandat du président sortant. C'est un rassemblement de soutien à ces travailleurs qui ont été non seulement menacés de retraits sur salaire mais aussi traités de “traîtres”, et il aurait menacé les jeunes employés dans le cadre du dispositif de l'insertion professionnelle de licenciement, selon les témoignages de travailleurs. La nouvelle a été vite relayée sur les réseaux sociaux, ce qui a fait réagir la population locale qui s'est déplacée le lendemain en masse devant le siège de la daïra pour réclamer son départ. C'est sous le slogan “Dégage” que ces citoyens ont exprimé leur colère sous l'œil attentif d'un important cordon sécuritaire. Certains considèrent cela comme un excès de zèle d'un commis de l'État qui n'avait pas à interférer dans ce grand élan des citoyens qui se sont exprimés librement comme cela s'est passé dans toutes les villes du pays.
A. Boukarine

Bordj Bou-ArrÉridj   : 360 retraits de permis de conduire durant le mois de février
 Dans son bilan mensuel du mois de février de l'année en cours (2019), la Sûreté nationale de la wilaya de Bordj Bou-Arréridj a enregistré 36 accidents corporels ayant fait 28 blessés et deux morts. Pas moins de 1581 délits et infractions ont été enregistrés et 360 permis retirés dont 61 pour une durée de 6 mois. Selon la cellule de communication, 315 affaires impliquant 304 personnes  dont 34 mineurs et 17 femmes, ont été enregistrées durant la même période aboutissant à la mise en détention préventive de 40 personnes tandis que 12 ont bénéficié d'une citation directe, 40 sont en liberté provisoire et 6 sont toujours en fuite.
ChabaNe BOUARISSA

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER