Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Algérie profonde

Bréves de l'Est

Guelma : Les viandes rouges inabordables
 Les bourses modestes sont confrontées à la cherté de la vie et il est problématique d'acheter les produits indispensables, au grand dam des maîtresses de maison qui éprouvent toutes les peines du monde à faire bouillir la marmite. Les viandes rouges sont onéreuses ces derniers mois et à titre illustratif l'agneau caracole à 1 400 dinars le kg alors que la brebis et le chevreau sont à 1 200 dinars. La fressure dépasse les 2 500 dinars, les abats et la tête d'ovin sont respectivement cédés à 800 et 500 dinars ! La viande bovine a pris des ailes, en l'occurence le veau sans os à 1 600 dinars, avec os 1 400 dinars, le filet, le rumsteck à plus de 1 800 dinars le kg ! Le foie est propsé à 2 400 DA et rares sont ceux qui peuvent se permettre ces morceaux de choix. Les bouchers accusent les chevillards et les maquignons qui imposent leur diktat en prétextant des motifs qui ne tiennent pas la route. Les pères de familles achètent désormais les viandes blanches dont le coût est raisonnable ces dernières semaines puisque le poulet vidé est cédé entre 220 à 280 dinars le kg, la dinde de 300 à 450 dinars le kg. De l'avis de clients que nous avons abordés au marché du Volontariat à Guelma, ils se rabattent sur les vaindes blanches pour enrichir leurs menus et ils concèdent qu'ils auraient préféré acheter de la viande d'agneau, des côtelettes, des côtes de veau, des gigots qui ne sont plus à leur portée.
HAMID BAALI

Rupture d'une adduction d'AEP à Azzaba : Les habitants ont soif
 Une semaine sans recevoir la moindre goutte d'eau soulève l'indignation des habitants des communes de Azzaba, de Djendel Saâdi-Mohamed et des autres localités limitrophes alimentées à partir du barrage de Zit Enba. La cause de cette rupture-surprise de l'alimentation en eau potable serait due à des dégâts enregistrés sur une adduction de pompage de l'AEP 600 cm de diamètre pour cause des dernières intempéries. Cette adduction située entre le barrage de Zit Enba et la station de traitement de Azzaba approvisionne ces régions en eau potable. C'est l'explication donnée par la direction de l'ADE de Skikda sur son site Internet qui assure aussi que les travaux, qui ont été entamés depuis deux jours par les services techniques de Azzaba centre, sont accélérés pour rétablir l'alimentation en eau potable dans les plus brefs délais.
A. Boukarine


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER