Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Algérie Profonde

Bréves de Sétif

Hausse des prix de la semoule et vente concomitante de lait
 Des vendeurs de la semoule et dérivés, sans scrupule, ont procédé dernièrement à une hausse des prix, en dépit de la réglementation en vigueur. En effet, des commerçants dont les locaux sont situés à la cité Yahiaoui, dite quartier El-Oued, imposent depuis quelques semaines leur diktat en l’absence totale des agents et inspecteurs de contrôle. Les consommateurs sont, ainsi, obligés de prendre leur mal en patience et payer entre 5000 et 6000 DA le quintal, alors que le prix ne doit pas dépasser 4000 DA. Ce qui revient à dire que la campagne d’information, afin de faire respecter les prix subventionnés, n’a pas réalisé les objectifs escomptés. D’autres opérations sont attendues pour impliquer davantage le consommateur et sommer les responsables de la direction des prix à faire leur travail convenablement et sans relâche. Par ailleurs, le manque crucial du lait en sachet a ouvert les portes à la spéculation. Une vente concomitante de deux sachets de lait dit normal avec un ou deux sachets de lait de vache est devenue monnaie courante. Les épiciers et vendeurs de produits laitiers affirment à leurs clients que ce diktat est imposé par les distributeurs et les producteurs.
F. SENOUSSAOUI

Sortie de 97 nouveaux diplômés dans le paramédical
Pas moins de 97 nouveaux diplômés de l'Institut national de formation supérieure paramédicale de Sétif vont renforcer, incessamment, le secteur de la santé publique de la wilaya, a-t-on appris auprès de la direction de la santé de Sétif. En effet, après un cursus de formation théorique et pratique de trois années achevé la semaine dernière, les nouveaux diplômés formés dans cinq spécialités, à savoir 29 infirmiers, 29 opérateurs d'imagerie médicale, 15 sages-femmes, 9 spécialistes en physiothérapie et physique et 21 laborantins, seront affectés aux quatre coins de la wilaya afin d'atténuer le manque flagrant dans les hôpitaux et établissements publics de santé de proximité.
A. LOUCIF 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER