Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Bordj Bou-ArrÉridj

Campagne de sensibilisation au risque de feux de forêt

©D. R.

Les services de la Sûreté de daïra de Djaâfra, à une cinquantaine de kilomètres au nord de Bordj Bou-Arréridj, veulent anticiper les choses, à quelques jours la fête de l’Aïd El-Kebir, en mettant en place, avec les services des forêts et la Protection civile, un plan anti-incendie pour cette saison, mais également une campagne de sensibilisation au profit de la population riveraine des espaces forestiers. En effet, une journée de sensibilisation et de vulgarisation contre les feux de forêt a été organisée au niveau du CW42 reliant plusieurs communes (Djaâfra, Colla, El-Maïn, Teffreg, Theniet Nacer, Ouled Dahmane…). L’opération consiste, selon le commissaire Almas Chaâbane, chef de Sûreté de daïra de Djaâfra, à sensibiliser les populations dont les maisons sont situées à proximité des forêts sur les différents facteurs d’incendie et les conduites à tenir en cas de départ d’incendie. De son côté, un cadre de la Conservation des forêts dira que la sensibilisation aux incendies de forêt est nécessaire. “Le déclenchement d’un feu a besoin d'une source de chaleur (flamme, étincelle, mégot), d'oxygène (vent) et de combustible (végétation dans le cas d'un incendie de forêt). La végétation sur le territoire de la wilaya de Bordj Bou-Arréridj est particulièrement combustible, surtout en période d’été à cause de l’état sec des sols et des végétaux”, ajoute-t-il en précisant qu’il suffit d’un mégot de cigarette pour allumer un feu.
Pour le lieutenant Benaroudj Abdelhakim, chef de l’unité de Djaâfra de la Protection civile, les enfants, les adolescents, et même les adultes s’en donnent à cœur joie durant cette période, faisant fi de la réglementation qui est de plus en plus sévère pour le stockage et la commercialisation des produits pyrotechniques. Inconscients de l’extrême danger que ces produits représentent, lesquels font chaque année des centaines de victimes, les parents continuent de cautionner leurs enfants en leur permettant d’en acheter. “Nous appelons tout le monde à ne pas d’allumer un feu dans la forêt, ne pas fumer en forêt, ne pas jeter de mégots par la vitre de la voiture, ne pas faire de barbecue en forêt, camper uniquement dans les lieux autorisés, sécurisés et protégés, respecter toutes les consignes de sécurité…

Chabane BOUARISSA


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER