Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Université de Béjaïa

Campagne de sensibilisation aux feux de forêt

© D.R

L’université de Béjaïa organise aujourd’hui, au campus d’Aboudaou, une campagne de sensibilisation aux incendies. Cette opération, qui s’achèvera demain, sera marquée le premier jour par des expositions qui seront suivies, l’après-midi, d’une table ronde. La thématique choisie : “Ce que l’université peut apporter aux préoccupations et problématiques liées à la protection de l’environnement.” Les étudiants engagés dans cette campagne organisent une caravane vers le site de Tizi Ahmed (commune de Tichy) où sera effectuée une simulation, représentée, selon ses dimensions réelles, d’un incendie de forêt. Occasion aussi pour l’université d’énumérer les quelques rares travaux réalisés dans le cadre de cette problématique, d’autant que le phénomène n’est pas propre à l’Algérie mais à tous les pays du bassin méditerranéen, observé aussi durant la colonisation.
Selon une étude sérieuse, on a indiqué que dans le contexte du bassin méditerranéen, “l’Algérie est l’un des pays où le problème des feux de forêt, assez peu connu par la communauté scientifique, se pose avec acuité par son impact dévastateur : si en valeur absolue les superficies brûlées restent relativement modestes au regard d’autres pays du pourtour méditerranéen, la rareté des forêts et les menaces de désertification font que ces incendies ont un impact particulièrement désastreux”. On a signalé à juste titre que “l’Algérie ne possède en effet que 4,1 millions d’hectares de forêts, soit un taux de boisement de 1,76%. Or la fréquence rapprochée des incendies qui se suivent avec un intervalle de retour de moins de 10 ans a un impact catastrophique sur le plan écologique”. L’analyse des feux passés, dans 40 wilayas de l’Algérie du Nord, la plus boisée, fait en effet ressortir, affirment les auteurs de l’article, en l’occurrence Ouahiba Meddour-Sahar et Christine Bouisset, que “durant la période 1985‑2010, l’Algérie a enregistré 42 555 feux qui ont parcouru une superficie forestière totale de 
910 640 ha”.
 

M. OUYOUGOUTE

 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER