Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

À cause d’un problème administratif

Constantine attend toujours son autorail

Des négociations sont en cours pour la mise en service de l’autorail. © D.R.

Le transfert des dossiers de 160 agents d’entretien du service de l’infrastructure de la SNTF Est, d’un CDD vers un CDI, comme le stipule la loi, est à l’origine de ce blocage qui dure depuis 8 mois.

Des négociations ont été lancées cette semaine entre les six sections syndicales de la région de Constantine, le DG de la SNTF (Société nationale des transports ferroviaires), le président de la Fédération nationale des cheminots et le directeur des ressources humaines de la société pour relancer l’entretien de la voie ferroviaire et, partant, la mise en service de l’autorail de la région Est, bloqué depuis 8 mois. “L’entretien des rails endommagés de la voie ferroviaire de la région est du pays, qui regroupe 8 wilayas, pour le lancement des lignes des nouveaux autorails diesel électrique de type Coradia, sera lancé prochainement”, nous a révélé une source proche du dossier. En effet, à ce sujet, le directeur du centre d’infrastructures de la SNTF est en visite à Constantine depuis dimanche, pour s’enquérir de la situation du projet en question. Ce dernier connaît un retard considérable à cause d’un blocage administratif qui traîne depuis 8 mois, indique une source au fait du dossier. Il s’agit du transfert des dossiers de 160 agents d’entretien du service de l’infrastructure de la SNTF Est, recrutés dans le cadre de l’Anem (Agence nationale de l’emploi), d’un CDD (contrat de durée déterminée) de deux ans vers un CDI (contrat de durée indéterminée), comme la loi le stipule. Selon notre source, cette opération qui pourtant relève des prérogatives des responsables locaux, le directeur régional Est notamment, et qui ne devrait pas durer plus d’un mois, est à l’origine de ce blocage. “Ces agents chargés de la maintenance de la voie ferroviaire ne peuvent intervenir qu’au niveau du territoire de la wilaya, selon les termes de leur contrat. Autrement dit, si la voie est endommagée dans une zone située en dehors de la wilaya, l’autorail restera immobilisé”, nous expliquent des travailleurs de la SNTF de Constantine. Soulignons que cette dernière connaît un retard dans la mise en service des autorails par rapport aux régions centre et ouest du pays et qui, pour rappel, sont déjà fonctionnels depuis le mois de mars dernier. Composé de 5 caisses dont l’une est réservée pour un restaurant, chaque autorail à une capacité de 250 voyageurs, dont 70 en première classe. Notons que le projet de modernisation des lignes ferroviaires, des trains et l’extension du réseau va permettre à la SNTF de se doter de 17 nouveaux autorails de type Coradia livrés par Alstom et qui relieront Alger à Oran, Annaba, Constantine et Béchar. À ce jour, la SNTF a déjà reçu 5 autorails.


Souheila BETINA

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER