Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

La veille de la rentrée scolaire à Constantine

Déficit en infrastructures et chantiers à la traîne

La cadence des travaux est de plus en plus lente. ©D. R.

Le wali de Constantine a inspecté les chantiers des travaux de réalisation et de rénovation des établissements scolaires.

À deux semaines de l’entame de l’année scolaire 2017-2018, une course contre la montre est engagée à Constantine afin que les établissements scolaires en chantier soient livrés au plus tard au début du mois d’octobre prochain. C’est ainsi que jeudi dernier, le wali de Constantine, Saidoun Abdesamai, a consacré une sortie d’inspection des chantiers où sont engagés des travaux de réalisation et de rénovation des établissements scolaires à travers le territoire de la wilaya. Sur le terrain, les travaux connaissent une cadence qui semble lente. Malgré cela, il est attendu, d’ici début octobre, la livraison des deux lycées, Saâd-Harath à Daksi et le lycée de Aïn Smara. Ainsi que la livraison des CEM Frantz-Fanon à Ziadia et Dridi-Amar à la cité Benchergui. Il s’agit, essentiellement de projets inscrits dans le cadre de la rénovation du parc déjà existant.
Pour les nouvelles inscriptions, dans le cadre de l’extension du parc des écoles du cycle primaire, il est prévu la livraison, durant la même période, de 71 classes éparpillées à travers les communes de la wilaya. Tout cela reste tributaire de la levée de certaines contraintes dont celle du financement. Et à ce titre, toujours lors de cette sortie, le problème du paiement des situations des entreprises en charge de la réalisation des différents projets s’est encore posé. M. Saidoun a décidé de créer une commission ad hoc afin de trouver des solutions au problème, et ce, dans les meilleurs délais.

Mourad Kezzar


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER