Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Sétif

Démission collective de 11 membres de l’APC de Amoucha

© D. R.

 Le P/APC ainsi que dix autres membres du parti FLN sur dix-neuf (19) constituant l’Assemblée populaire communale de la ville de Amoucha au nord de Sétif, ont déposé récemment leur démission. Selon le désormais ex-P/APC Hamsi Saïd, le motif de cette démission collective est la décision prise dernièrement par le wali Nacer Maâskri d’accorder un terrain à un investisseur pour la réalisation d’une clinique privée. “Ce terrain est un lotissement qui a été attribué à des citoyens, depuis 20 ans, lesquels se sont acquittés de toutes les redevances. Le wali vient, à notre surprise, de prendre cette décision et ce, en dépit que ce dernier a été destinataire récemment d’un rapport détaillé sur ce terrain” explique-t-il tout en indiquant que l’APC n’a pas été consultée lors du choix de terrain par la commission des investissements. “Cet investisseur qui est en train de lancer les travaux ne détient même pas un permis de construire ni l’agrément du ministère de la Santé pour la réalisation de la polyclinique” ajoute-t-il. M. Hamsi a souligné aussi que sa commune dispose d’une polyclinique digne de ce nom : “Le hic est que ce terrain se trouve à 100 m seulement de notre polyclinique. Notre commune n’a pas besoin d’un tel projet.” Notre interlocuteur qui vient de commencer son troisième mandat à la tête de l’APC de Amoucha a souligné que sa démission est définitive.     


A. LOUCIF


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER