Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

EHS MÈRE et ENFANT d’EL-EULMA (SÉTIF)

Des citoyens dénoncent la mauvaise qualité des prestations

©D. R.

L’Établissement hospitalier spécialisé (EHS) mère et enfant d'El-Eulma, une ville située à 27km à l’est de Sétif, semble aujourd’hui saturé et n’est pas en mesure d’assurer une prise en charge adéquate de toutes les  parturientes qui le fréquentent quotidiennement. En effet, plusieurs citoyens de cette ville ont pris attache avec notre rédaction pour dénoncer la mauvaise qualité des prestations de santé assurées par cet établissement spécialisé. Outre le mauvais accueil réservé aux patientes, cet établissement a procédé ces derniers temps à l’orientation des parturientes vers d’autres structures notamment celle du chef-lieu de wilaya selon les dires de nombreux citoyens. “La gynécologue a conseillé ma femme à aller rapidement à l’établissement pour l’accouchement. Lors de notre arrivée dans cette structure, on nous a orientés vers Sétif. À cause des douleurs, ma femme n’a pas pu marcher. Après, j’étais obligé d’évacuer ma femme dans une clinique privée qui se trouve à quelques kilomètres pour sauver ma femme et mon bébé. En une demi-heure, ma femme a accouché, c’est son cinquième accouchement” nous dira un habitant, un journalier, qui a ajouté qu’il a payé 33 000 DA. Un autre a souligné que sa femme a été orientée vers l’unité de Sétif sans aucune lettre. L’unité de Sétif nous a renvoyés à l’établissement d’El-Eulma. “C’est vraiment honteux de vous dire que grâce à une intervention, ma femme a pu accoucher dans cet établissement. C’est la réalité amère”, ajoutera notre interlocuteur. Par ailleurs, le directeur intérimaire de cet établissement a souligné que cette structure qui compte 180 lits enregistre près de 8 000 accouchements par an. Selon lui, le record a été atteint en juillet dernier avec 30 accouchements presque chaque jour. Notre interlocuteur a précisé également que l’évacuation concerne seulement les grossesses à gros risques car cet établissement ne dispose que d’un seul bloc opératoire. Il est à noter que cette structure compte 5 gynécologues et 26 sages-femmes. Des gynécologues affectées à l’établissement d’El-Eulma ont aussi été détachées au chef-lieu de Sétif. De plus, huit sages-femmes sont en disponibilité et congé maladie, ce qui réduit le nombre de personnel paramédical dans cet établissement.  

A. LOUCIF


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER