Scroll To Top

L’Algérie profonde / Est

Séminaire international sur les tunnels À MILA

Des expériences européennes à l’honneur

Les scientifiques ont essentiellement abordé la conception des ouvrages, les méthodologies de réalisation et les techniques de réparation. ©Louiza/Liberté

Une cinquantaine d’experts nationaux et européens ont participé à cette rencontre scientifique, dont l’objectif principal reste «de faire profiter les ingénieurs algériens des plus récentes expériences mondiales dans le domaine des tunnels», comme l’a si bien défini Hocine Nacib, ministre des Ressource en eau.

Sous le haut patronage des ministères des Ressources en eau et des Travaux publics, la maison de la Culture de Mila a abrité, les 25 et 26 mars derniers, les travaux d’un séminaire international sur les tunnels hydrauliques et routiers.
Une cinquantaine d’experts nationaux et européens ont participé à cette rencontre scientifique, dont l’objectif principal reste “de faire profiter les ingénieurs algériens des plus récentes expériences mondiales dans le domaine des tunnels”, comme l’a si bien défini Hocine Nacib, ministre des Ressource en eau, dont le département parraine, aux côtés de celui des Travaux publics, le séminaire. Pour la première journée, les scientifiques qui se sont relayés à la tribune de la salle de conférences ont abordé trois thèmes essentiellement sur la conception des ouvrages (tunnels), les méthodologies de réalisation et les techniques de réparation. Les experts du bureau d’études portugais Aqualogus ont donné des éclairages scientifiques sur la conception et la réalisation de l’évacuateur de crues complémentaire en tunnel au barrage de Salamonde.  De précieuses explications scientifiques ont été fournies sur les techniques de conception et de réalisation d’un tel ouvrage. Luc Deroo, directeur général du bureau français ISL, a évoqué, dans son intervention, les méthodes classiques de dimensionnement du revêtement des tunnels. L’orateur a exposé les normes classiques dans ce domaine en mettant en relief les principales difficultés, géologiques et physiques, qui pourraient entraver les travaux de revêtements de ce type d’ouvrages. L’Italien Marco Bacchelli, vice-président de Carpi-Tech a consacré son exposé à une méthode de réparation des tunnels baptisée réparation des tunnels hydrauliques par géo-membrane.
En marge des travaux de la première journée, Hocine Nacib, ministre des Ressources en eau, a révélé que ce séminaire international “vise à faire profiter les ingénieurs du secteur des dernières expériences mondiales dans le domaine de la conception, la réalisation et la réparation des tunnels hydrauliques ou routiers”.  Signalons que la seconde journée de cette rencontre scientifique a connu la présentation d’une quinzaine de communications sur la thématique du séminaire. 

K. B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER