Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Jijel

Des projets pour renforcer l’alimentation en eau

© D.R.

Dans le but d’améliorer l’alimentation en eau potable dans certaines régions de Jijel, cinq communes viennent de bénéficier de plusieurs opérations de renforcement du réseau d’AEP, à savoir Jijel, Ziama-Mansouriah, Chekfa, El-Ancer et Sidi Abdelaziz, a-t-on appris jeudi auprès des responsables locaux. Une enveloppe estimée à 5 millions de dinars a été dégagée par les pouvoirs publics afin d’alimenter un total de 72 000 habitants, a-t-on fait savoir. Cette opération qui intervient quelques jours après la visite du ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, permettra d’alimenter régulièrement les habitants en eau potable, notamment durant cette période de grandes chaleurs où l’eau devient une denrée rare. Dans les communes les plus enclavées, à l’instar de Ziama-Mansouriah à l’ouest, Chekfa et Sidi Abdelaziz à l’est, quatre forages ont été mis en service afin de faire face à la pénurie d’eau soulevée à maintes reprises par les citoyens de ces régions côtières. La commune de Jijel a également été dotée d’un réservoir d’une capacité de 5000 m3 qui alimentera la région est de la ville. Par ailleurs, le chef de l’exécutif a procédé à la mise en service du réseau de distribution d’eau dont les travaux de réhabilitation ont été achevés il y a quelques jours. Ce projet tant attendu permettra d’approvisionner un total de 16 000 habitants, expliquent les responsables de ce projet vital. Cependant, l’alimentation en eau potable demeure un problème qui se pose avec acuité, notamment dans les régions est de la wilaya. En dépit de leur proximité des plus grands barrages hydriques du pays, les habitants sont lourdement pénalisés. Ce problème ne cesse de revenir au-devant des préoccupations des citoyens qui sont contraints de s’approvisionner des citernes et des sources naturelles, parfois non contrôlées, ce qui met en danger la vie des habitants, comme cela s’est déjà produit l’année écoulée dans la commune de Texanna. À ce sujet, le chef de l’exécutif a indiqué que des projets qui visent à améliorer le service public dans le cadre de l’alimentation en eau potable seront livrés dans les prochains jours dans d’autres régions longtemps pénalisées, en l’occurrence El-Milia, Chehna et Oudjana. Leur concrétisation mettra sans doute fin aux malaises répétitifs vécus par les habitants qui n’ont pas vu l’eau couler dans les robinets depuis belle lurette.


RAYAN MOUSSAOUI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER