Scroll To Top
FLASH
  • L'Algérie a enregistré 153 nouveaux cas, 104 guérisons et 3 décès durant les dernières 24 heures
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Session de l’APW DE JIJEL

Des rapports sans teneur ni consistance

© D.R.

Les sessions de l’APW de Jijel se suivent et se ressemblent, et accouchent chaque fois des mêmes rapports qui n’ont rien changé à la triste réalité des thèmes abordés. Chaque fois, les mêmes chiffres et les mêmes remarques sont soulevés avec les mêmes voix et intervenants pour décrire une situation qui n’évolue pas. 

Du secteur de l’environnement à la santé en passant par ceux de l’emploi et l’éducation, l’enseignement supérieur, le sport ou d’autres secteurs concernés par le décryptage des élus des différentes commissions pour rédiger leurs rapports, on reprend pratiquement les mêmes constats et on recommence. Décriée de toutes parts au même titre d’ailleurs que les autres assemblées élues héritées du système de gouvernance du président déchu, l’APW de Jijel est dans l’impasse, pas suite au clash qui a accompagné la mise en place de ses différentes commissions et l’attribution des postes de responsabilité en son sein au début de son mandat, mais dans son rôle dans le développement local. 
Un rôle totalement mis en doute par des initiés qui assistent aux différentes sessions de cette APW. “J’aurais bien aimé être dans mon bureau pour traiter les dossiers techniques qui m’attendent au lieu de passer toute la journée à écouter les mêmes histoires”, nous murmurait en pleins débats un directeur exécutif lors de la dernière session de cette APW. En plein débat, des responsables de l’exécutif n’hésitent pas à quitter la salle pour aller s’isoler à l’extérieur et aborder d’autres sujets qui les accaparent plus que les interventions de ces élus. Lassitude ou marque de désintérêt à ces sessions de la part de ces responsables ? La question reste posée dans un contexte où l’APW est loin d’avoir son mot à dire dans le développement de la wilaya. Son rôle semble se réduire de plus en plus à rédiger des rapports sans teneur ni consistance pour “rapporter” ce qui ne peut être ignoré dans les défaillances de gestion des différents secteurs. Dans ces rapports, on ne fait que reprendre les bilans d’évaluation des activités de ces secteurs pour les soumettre ensuite à débat. Quant aux problèmes et lacunes soulevés, ils reviendront dans le même style de rédaction dans les rapports des prochaines sessions.
 

Amor Z.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER