Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Skikda

Deux individus écroués pour trafic de psychotropes

©D. R.

Les services de la Sûreté de wilaya ont arrêté, dernièrement, deux individus, âgés de 23 et 51 ans, pour trafic de stupéfiants. L’affaire remonte au début de ce mois lorsqu’une patrouille motorisée des forces de police a repéré vers 3 du matin, au centre-ville de Skikda, un véhicule touristique suspect. En procédant à sa fouille, les policiers ont remarqué que le conducteur était dans un état d’ivresse avancé.
Le suspect et son véhicule ont été conduits au siège de la Sûreté de wilaya avec prise de sang pour les besoins de l’alcootest et l’envoi de l’échantillon au laboratoire régional de police de Constantine. Selon un communiqué de la police, la fouille du suspect a permis de découvrir une ordonnance médicale en son nom prescrite par un psychiatre en date du 31 octobre 2017 comprenant des comprimés psychotropes ainsi que 5 autres ordonnances vierges avec cachets et signatures de médecins de différentes régions.
L’analyse de la première ordonnance s’est avérée être une photocopie. Une enquête a été alors ouverte avec extension des compétences dans une wilaya limitrophe qui a permis de mettre la main sur son associé âgé de 23 ans. Les investigations ont révélé que les deux suspects falsifiaient les ordonnances médicales pour acquérir des comprimés psychotropes pour les revendre à des sommes importantes. Les deux suspects ont été présentés devant le procureur de la République de Skikda pour les chefs d’accusation de “tentatives d’obtenir des comprimés psychotropes pour les revendre à l’aide d’ordonnances médicales photocopiées et faux et usage de faux”.
En outre, les résultats du laboratoire régional se sont avérés positifs pour qu’une autre accusation vienne se greffer au premier suspect à savoir conduite en état d’ivresse et sans permis. Les deux suspects ont été mis en détention provisoire en attendant leur jugement.

A. Boukarine


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER