Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Sétif

El-Hassi sans couverture sanitaire

© D. R.

La localité d’El-Hassi à quelques kilomètres du chef-lieu de la wilaya de Sétif est depuis plusieurs semaines sans couverture sanitaire. Relevant de la compétence de l’EPSP (Établissement public de santé de proximité) de Sétif, la structure qui a depuis plus de deux ans élu domicile à l’antenne administrative de l’APC, est fermée depuis le début du mois écoulé. Le personnel qui y exerçait a été affecté dans d’autres structures. En effet, au moment où la santé de proximité et l’accessibilité aux soins de base sont érigées en priorité par le ministère de la Santé, et au moment où le département du Pr Hasbelaoui prépare pour une carte sanitaire plus efficiente ,les responsables du secteur de la wilaya semblent dépassés. De larges pans de la société, à l’instar des habitants de la cité El-Hassi, en sont complètement dépourvus et l’on peut parler d’un véritable désert sanitaire car la population ne dispose d’aucune couverture en matière de prise en charge de base. Selon des habitants de la cité qui ont pris attache avec notre rédaction, les deux bureaux mis à la disposition du secteur de la santé par la municipalité ont été récupérés par l’actuelle APC. Pis encore, la structure relevant du patrimoine de l’EPSP et qui a été fermée depuis plusieurs années est toujours abandonnée alors qu’un médecin généraliste, un dentiste, une sage-femme et un infirmier y assuraient la prise en charge des malades de la région. Des citoyens s’interrogent : “Pourquoi la direction de l’EPSP n’a pas prévu la réhabilitation de la structure, notamment alors que des centaines de logements devraient être livrés à Bir El-Nssa?”. En effet, outre la population d’El-Hassi et des localités et mechtas avoisinantes, le nombre d’habitants connaîtra prochainement une hausse qui nécessite le renforcement des structures et du personnel existants. Par ailleurs, nous avons appris que les malades d’El-Hassi seront désormais orientés vers les structures de la ville dont le centre de santé Benchekribou de la cité des Cheminots, le centre des 1006-Logements et la polyclinique de la cité Hachemi. Ces dernières structures connaissent une grande pression et parfois des conditions lamentables, notamment en salles d’attente. Les habitants interpellent le premier responsable de la wilaya pour se pencher davantage sur ce dossier.


F. SENOUSSAOUI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER