Scroll To Top
FLASH
  • 1 133 nouveaux cas de coronavirus et 19 décès enregistrés en Algérie durant les dernières 24h

L’Algérie profonde / Est

Remise en exploitation du gisement de Aïn Barbar, à Annaba

Exportation de 4 500 tonnes de feldspath vers la Tunisie

© D.R

Une opération d’exportation de 4 500 tonnes de feldspath a été réalisée avec succès, lundi 16 novembre, par l’Entreprise nationale des produits miniers non ferreux (ENOF), depuis le port de Annaba à destination du port tunisien de Sousse. À travers cette opération, qui est la première à être réalisée en un temps record par voie maritime, grâce aux efforts des autorités portuaires, l’ENOF vient confirmer son engagement à contribuer à la diversification des revenus hors hydrocarbures, en réintroduisant sur le marché international le feldspath algérien.

Le directeur de l’ENOF, Laouedj Kheireddine, indique que les 4 600 tonnes de feldspath exportées proviennent d’un gite minéral situé à Aïn Barbar, une petite localité côtière dépendant de la commune de Seraïdi. Ce responsable révèle que les capacités théoriques de production de la mine de feldspath de Aïn Barbar, qui s’étend sur une superficie de 33 hectares exploitables à ciel ouvert, sont estimées à près de 50 000 tonnes par an. Et de rappeler que cette mine, dont l’exploitation remonte à des temps immémoriaux, avait été fermée dans le courant des années 1990 pour des raisons sécuritaires et qu’il a fallu attendre jusqu’en 2016 pour la rouvrir.

Évoquant l’importance du gisement, il affirme que cette mine recèle des réserves de 4 millions de tonnes de ce minerai, sans compter les blocs et massifs, non encore évalués, qui prolongent le filon, ce qui lui assure une durabilité de plus d’un siècle encore. Cette remise en exploitation d’un site minier que l’on croyait définitivement abandonné, offre une opportunité inespérée pour le développement de cette région enclavée et déshéritée, par la création d’emplois directs et indirects, pour les jeunes de la région notamment.

L’ENOF emploie déjà 56 travailleurs, permanents, et elle projette d’en recruter deux à trois fois plus avec la réalisation d’un projet de modernisation et d’extension du site de Aïn Barbar. “Notre entreprise a décidé de monter une nouvelle usine de traitement et d’enrichissement du feldspath à proximité de la carrière, afin de créer de la valeur ajoutée, mais ce projet, qui date de 2017, n’a pas encore abouti, du fait du blocage par la wilaya de la demande de mise à disposition d’un terrain, déplore Laouedj Kheireddine. Cela en faisant noter que l’ancienne mine a été remise en production avec les moyens du bord, grâce à son équipement par du matériel récupéré çà et là, au niveau des autres unités de l’ENOF.

Notre source explique encore que le feldspath, qui est couramment utilisé dans la fabrication de la céramique sanitaire et des carrelages, entre aussi dans la composition de l’emballage en verre et de la faïence, ce qui explique sa demande toujours en hausse sur le marché national et à l’international. La direction des mines de la wilaya de Annaba affirmait récemment, pour sa part, que de nombreux autres investisseurs se proposent pour développer et valoriser l’exploitation du gisement de Aïn Babar. Et ce, afin de satisfaire, d’abord la demande nationale, qui est actuellement de l’ordre de 10 000 tonnes et d’exporter la production restante. Une opportunité donc pour la wilaya et pour la commune de Seraïdi, qui renferme d’autres ressources naturelles telles que le granit une roche décorative, dont la demande nationale est en hausse constante en raison de nombreux programmes de logements, ou encore les gites polymétalliques de cuivre et de plomb, dont l’exploitation a été suspendue depuis plus d’un demi-siècle.

A. Allia


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER