Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Projet de 600 LPL de Aïn Beïda (Oum El-Bouaghi)

Face aux contraintes d'implantation

© D. R.

Alors que les pouvoirs publics multiplient les efforts pour implanter des projets de réalisation de logements de diverses formules (LPL, LPA...) afin d’atténuer la demande allant crescendo, des contraintes sur le terrain viennent les entraver en causant des désagréments et des retards pour implanter lesdits projets. Dans ce sillage, le promoteur public OPGI (Office de promotion et de gestion immobilière) éprouve ces derniers temps les pires difficultés pour l'implantation du projet de réalisation de 600 logements publics locatifs (LPL) dans l'ex-bidonville Bouakouz, selon des sources concordantes, à cause de l'exploitation illégale du terrain par des fabricants de matériaux de construction. L'initiative de l’implantation de ce projet sur ce terrain domanial dans la cité de l'ex-bidonville Bouakouz a été entreprise, selon la même source, dans le cadre de l'équilibre et l’homogénéité urbanistique en raison de la saturation du côté nord. Contrairement à cette situation, l’autre ex-bidonville Fallitty a comptabilisé auparavant la pose de la première pierre du projet de réalisation de 590 unités de logements du même type (LPL). Cela ne fera qu’atténuer les problèmes de logement des citoyens concernés, ayant vécu le calvaire des années durant, d'autant plus que des structures d'accompagnement, à l'exemple de l'école, seront aussi implantées, une fois les logements achevés. De ce fait, l'intervention des pouvoirs publics pour mettre fin à cette situation entravant un projet d’intérêt général sur un terrain public demeure plus qu'impérative pour transférer cette activité ailleurs et permettre le lancement des travaux du projet en question.


K. Messaad


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER