Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Sétif

Focus sur les chantiers des établissements scolaires

Mohamed Belkateb (au centre), wali de Sétif, lors d’une visite d’inspection. © D. R.

Lors d’une visite de travail et d’inspection effectuée avant-hier, le wali de Sétif, Mohamed Belkateb, a rappelé aux entreprises réalisatrices de structures du secteur de l’éducation qu’il ne reste que 126 jours pour la prochaine rentrée scolaire.

“Nous ne voulons pas que les élèves soient scolarisés dans des conditions de surcharge. Il faut mettre les bouchées doubles pour livrer lesdits établissements avant la rentrée. Je veux des engagements devant la population”, a demandé le chef de l’exécutif. Et de conseiller : “Donnez l’importance voulue au temps. Faites en sorte à ce que ce qui reste comme temps d’ici la rentrée soit bien réparti, voire bien étudié.” En effet, il a été demandé aux entreprises de déployer davantage de maçons et manœuvres, et d’adopter le système d’équipes en deux fois huit ou en trois fois huit  pour être au rendez-vous. 

Au niveau du chantier de réalisation d’un collège dont le taux d’avancement physique des travaux n’a pas dépassé les 25% et dont la réalisation est attribuée à une entreprise ayant déjà la charge de construire un lycée de 1 000 places pédagogiques et qui assurera 300 repas en demi-pension à la cité El Hidhab-Nord, un grand retard a été constaté dans sa réalisation. Il a été rappelé au directeur des équipements que la loi ne permet pas d’attribuer deux structures de cette importance à la même entreprise, et ce, quelle que soit la catégorie de l’entreprise.

Tout en s’interrogeant sur les critères de choix, voire d’octroi contrairement à la loi.  Par ailleurs, au niveau du lycée de 1000 places pédagogiques de la cité El Hidhab, le wali a affiché sa satisfaction quant au rythme d’avancement ainsi que la qualité des travaux. La visite du chantier de réalisation d’un collège base 7 à la cité Aïn Mouss ayant été relancé après son gel en 2014 a permis de constater que le taux d’avancement physique des travaux a atteint 40%, cependant le wali a demandé des engagements pour le livrer à la prochaine rentrée tout en s’engageant à son tour d’accompagner les entreprises et de faciliter le payement en application des lois en vigueur. 

De son côté, le directeur de l’éducation Abdelaziz Bezala a indiqué à Liberté que les équipements et matériels permettant d’ouvrir lesdits établissements et assurer une scolarité décente aux élèves des cités précitées ont été déjà acquis et sont disponibles au niveau des dépôts de la direction de la wilaya. Le directeur de l’éducation a indiqué à Liberté que la wilaya de Sétif compte réceptionner deux lycées et pas moins de sept collèges dont deux à Sétif, deux à Bir Ensa, un à El-Eulma, un autre à Gheboula et un à Aït Nawal Mzada.  
 

FAOUZI SENOUSSAOUI 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER