Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Saison estivale à Oum El-Bouaghi

La formule “week-end excursion” séduit

©D. R.

Comme chaque saison estivale, l'insuffisance des lieux de détente et de loisirs dans la région, notamment les piscines pour se rafraîchir, constitue un souci majeur pour les citoyens en quête de distractions, ne sachant à quel saint se vouer pour fuir la canicule sévissant à Oum El-Bouaghi. Pour ce faire, la solution semble toute trouvée par les familles et les jeunes en quête d'évasion pour atténuer les moments de canicule régnant dans les agglomérations de la wilaya, se divertir et goûter au plaisir de la Grande bleue. De ce fait les moyens de transport notamment les J9,minibus et autres sont mis à contribution à l'occasion pour la formule appelée “Week end excursion”  Cette dernière consiste en l'organisation de voyages entre voisins ou membres de la même famille pour la modique somme de 600 DA (prix du transport), permettant à chacun de goûter aux plaisirs de la Grande bleue dans une ambiance bon enfant. Ainsi de nombreuses familles et groupes de jeunes d'Oum El-Bouaghi et d'autres agglomérations de la wilaya prennent place tôt le matin chaque week-end  dans les minibus pour se rendre à Jijel, Skikda, Collo ou Annaba, afin de profiter au maximum  de la baignade et de la fraîcheur de la mer, les familles équipées de glacières prennent  alors toutes les dispositions nécessaires en matière de nourriture, eau et autres. Cette formule “Week end excursions” fait réellement des  contents chaque année parmi les enfants, les familles à faible bourse et les jeunes en quête de loisirs. Car elle ne revient pas cher, et il suffit de faire 4 à 5 excursions successives pour comptabiliser un séjour d'une semaine au bord de la mer, notamment pour les familles ne pouvant pas se payer de vacances proprement dites dans des complexes. Enfin de nombreux citoyens préfèrent passer chez eux leur période de détente en se contentant alors de l'animation résultant chaque semaine des fêtes de mariage, où les klaxons de véhicule sont mêlés aux youyous de femmes, baroud et exhibitions de fantasia.

K. Messaad


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER