Scroll To Top
FLASH
  • 1 133 nouveaux cas de coronavirus et 19 décès enregistrés en Algérie durant les dernières 24h

L’Algérie profonde / Est

désenclavement des localités du sud de Jijel

La nécessaire réhabilitation des chemins de wilaya


Plusieurs CW reliant le nord de la wilaya de Jijel à ses localités Sud sont dans un état qui nécessite une réhabilitation de toute urgence. C’est notamment le cas des CW 135B, 40, 41, 20, pour ne citer que ces voies, dont certaines sont impraticables et d’autres en piteux état. 

Ces routes sont d’une grande importance pour désenclaver les localités Sud, souffrant d’un isolement qui n’en finit pas. Depuis plusieurs années, on ne cesse de signaler la dégradation de ces routes, dont la plupart n’ont pas bénéficié d’opérations de réfection. 
Entre Ziama Mansouriah et la commune enclavée d’Erraguène Souissi, le CW 137 a, cependant, bénéficié de l’inscription d’un projet de réhabilitation sur 31 km. Cette opération a longtemps traîné avant d’être achevée, même si d’autres localités plus enclavées dans cette région attendent d’être délivrées de leur état d’isolement. 
Plus à l’est, c’est le CW 40 reliant la RN43 à la RN27, en passant par la commune de Settara et des localités relevant de la commune de Sidi Marouf, qui nécessite une opération d’entretien pour le préserver des affaissements de terrain qui le caractérisent. Entre Sidi Marouf et Ouled Rabah, c’est le fameux CW 41 qui a longtemps posé problème à la population locale. Cette route a bénéficié d’un projet de réhabilitation, qui a connu de grands retards avant d’être achevé, même s’il reste difficile à emprunter dans certains de ces tronçons, également menacés par des glissements de terrain. Au mois de février dernier, la population locale a fermé durant plus d’un mois le siège de l’APC pour revendiquer, entre autres, l’aménagement de cette route, seule issue pour elle de se déplacer en direction de la RN27 et de là aux autres régions. 
Entre la RN43 et la commune d’Ouled Yahia, c’est le CW 20 qui est également dans un état de dégradation avancée. En dépit de quelques réfections, c’est la nature glissante de son terrain qui ne cesse d’accélérer sa dégradation. La plus importante de ces voies qu’il reste à réhabiliter est le CW 135B, reliant la commune d’El-Ancer à celle Ouled Asker en passant par Bouraoui Belhadef sur un long parcours qui s’est affaissé dans plusieurs parties. Un projet de réhabilitation de cette route a, cependant, été inscrit dans le cadre d’un programme de mise à niveau, mais il a été retardé par le contexte de la crise sanitaire de coronavirus. 
Autant dire que l’aménagement de ces routes et leur réhabilitation sont de nature à rompre l’isolement de plusieurs régions, notamment celles situées dans ce qui est désormais appelé les zones d’ombre que les services de wilaya ont recensées.  

Amor Z.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER