Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Oum El-Bouaghi

La protection du consommateur en débat

Une journée d’étude sur la protection du consommateur a eu lieu à l’INSFP Hadjam-Aboud. © DR

Dr Sebsi Hacène, représentant de l'association de protection et orientation du consommateur, ne manquera pas d'évoquer ses droits, comme l’informer des données essentielles du produit.

L'INSFP Hadjam-Aboud a abrité, dimanche, les travaux d'une journée d'étude sur la protection du consommateur à l’ère du numérique, organisée par la direction du commerce et la chambre de commerce et d'industrie Sidi R'ghis, en collaboration avec la direction de la formation professionnelle et la faculté des sciences économiques de l'université Larbi-Ben M'hidi. Dans sa conférence intitulée “Les dangers de l'environnement numérique et l'intelligence de la Toile, réalités et défis”, Dr Ghedabna Lilia, maître de conférences à la faculté des sciences économiques, sciences commerciales et sciences de gestion de l'université Larbi-Ben M'hidi, a expliqué : “Nous vivons l’ère des technologies modernes et des développements électroniques et numériques permettant la facilitation de la communication entre les différents opérateurs, dans un environnement caractérisé par les dangers. Malgré la facilité d'utilisation des nouvelles technologies, nous avons toujours besoin d'un système de sécurité et de protection des données des infiltrations extérieures et intérieures qui menacent l'individu, la société et même les gouvernements, et ce, par l’empêchement de la perte des données de l'utilisateur, leur modification ou leur fausse utilisation, la protection de la confidentialité des informations, par l'instauration de cadres politiques, organisationnels et juridiques afin d'affronter tout ce qui a trait aux dangers de sécurité, comme le piratage ou l'usurpation d'identité électronique.”
De son côté, Dr Sebsi Hacène, représentant de l'association de protection et d’orientation du consommateur et son environnement, a défini la consommation, le consommateur traditionnel puis le consommateur électronique. Il ne manquera pas aussi d'évoquer les droits du consommateur électronique, comme informer le consommateur des données et informations essentielles du produit et du service ainsi que le mode de paiement électronique, la réception et l'exécution ou encore situer les sites fournisseurs de services et produits par le nom complet, l'adresse, l'adresse mail et le numéro d'inscription au registre du commerce.


B. NACER



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER