Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Sortie d’une promotion à l’école nationale supérieure de Sétif

La qualité de la formation soulignée

Célébration, jeudi dernier, de la sortie de la deuxième promotion de professeurs. © D. R.

Ce sont pas moins de 244 professeurs appelés à renforcer le corps enseignant de plusieurs wilayas de l’Est.

L’ENS (École nationale supérieure) Messaoud- Zeggar d’El-Eulma, à l’est du chef-lieu de la wilaya de Sétif a célébré, jeudi dernier, la sortie de la deuxième promotion de professeurs, tous paliers confondus. Pas moins de 244 professeurs dont 40 professeurs d’enseignement primaire (PEP) de langue française, et 40 professeurs de français pour le moyen (PEM), 45 professeurs d’anglais au moyen, 55 professeurs de langue arabe et 64 professeurs d’histoire géographie ont été admis aux examens de fin de cycle de formation pour renforcer le personnel enseignant de plusieurs wilayas de l’est du pays, à savoir Bordj Bou-Arréridj, M’sila, Jijel, Béjaïa et Sétif.

La promotion, dont la sortie a coïncidé avec le 57e anniversaire de l’indépendance nationale et en présence du wali de Sétif, Mohamed Belkateb, des directeurs des universités Mohamed-Lamine-Debaghine et Ferhat-Abbès, a été baptisée du nom de Abdelhamid Benbadis. Lors de son allocution, le directeur de l’école, Pr Ali Boukaroura a indiqué à Liberté que les nouveaux professeurs ont bénéficié d’une formation théorique pendant trois ans pour les professeurs du primaire et quatre ans pour le moyen avec des stages pratiques au niveau des établissements scolaires de leurs wilayas respectives. Les lauréats des différentes spécialités et paliers de la promotion ont été honorés par les responsables. Certains étudiants ont bénéficié de bourses à l’étranger.

Sur un autre volet, nous avons appris que pas moins de 120 stagiaires, à savoir la première promotion des PES de français, anglais, histoire géographie et de langue arabe, ayant suivi une formation de cinq ans au sein de l’école Messaoud-Zeggar dans les spécialités, renforceront dès l’année scolaire 2020/2021 les établissements du secondaire des wilayas relevant de l’école. Il est à rappeler que pour postuler, il est demandé aux candidats d’avoir une moyenne supérieure à 14/20 au baccalauréat. Pour les stagiaires retenus, les moyennes diffèrent d’un palier à l’autre. Ceux du secondaire, notamment les professeurs de langues étrangères ont généralement plus de 16/20.
 

FAOUZI SENOUSSAOU

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER