Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Alors que les bénéficiaires des logements sociaux sont connus à Batna

L’AADL accuse d’énormes retards

Les finitions des logements enregistrent d’énormes retards. ©D. R.

C’est un grand soulagement pour les heureux 2153 bénéficiaires, dont la liste définitive vient d’être affichée.

Attendu avec impatience depuis plus de deux années, le logement social revient sur la scène locale dès lors que la nouvelle opération de distribution de ce type de logements dans l’agglomération de Hamla (3 km au sud de Batna) va enfin avoir lieu. C’est un grand soulagement pour les heureux 2153 bénéficiaires, dont la liste officielle et définitive vient d’être affichée par la daïra de Batna. La liste a été nettoyée au préalable des noms des demandeurs non méritants ou tentant d’obtenir un cumul. Selon le chef de daïra, El-Ghali Abdelkader Belhazadji, les autorités ont entrepris des enquêtes qui ont donné lieu à l’annulation de 293 demandeurs. La rumeur avait fait état, ces derniers temps, de 400 noms non éligibles pour l’obtention du logement social. Mis à part le social pour Batna, plusieurs autres quotas relevant de différentes formules font l’objet de distributions périodiques, dont la récente opération fut celle des 20 logements distribués à Boumia (daïra d’El-Madher). Ce sont finalement les problèmes engendrés par des retards enregistrés aux réalisations et/ou finitions d’ouvrages qui perturbent le planning des autorités et irritent les citoyens en attente de leurs logements. S’agissant des logements que réalise l’AADL pour les souscripteurs de la formule proposée, c’est l’inquiétude, dans la mesure où ce promoteur immobilier du secteur public tourne carrément le dos au dialogue. Dernièrement, les bénéficiaires d’AADL1 et AADL2 ont organisé un sit-in de contestation devant l’entrée de la wilaya. Les souscripteurs ont notamment dénoncé les retards dans la réalisation des logements – souvent avec dépassement des délais contractuels – mais aussi l’opacité qui entoure la gestion des projets dans lesquels sont impliqués des souscripteurs. La pétition portée à la connaissance du wali, lequel a reçu une délégation représentant les souscripteurs en colère, porte sur 11 revendications jugées importantes. Cela touche particulièrement les 122 souscripteurs de l’opération AADL1 et le projet de réalisation de 1650 logements sur le site de Hamla. Le cas concerne également 512 autres souscripteurs qui se sont acquittés depuis l’année dernière du paiement de 4 tranches sans que les clés de leurs logements leur soient remises. Certains considèrent que ceci est contraire aux principes contractuels des conventions entre eux et le promoteur immobilier AADL. Le nouveau programme de 6000 logements AADL, dont le chantier de 2000 unités a démarré au quartier de parc à fourrage (Batna), risque fort de connaître les mêmes problèmes que les programmes antérieurs si les méthodes de travail, notamment en matière relationnelle, ne sont pas revues. À Mérouana, Barika et Aïn Djasser, des souscripteurs s’inquiètent énormément du non-lancement des travaux de construction. D’ailleurs, les 11 000 souscripteurs de l’AADL Batna, nombre qui concerne le chef-lieu de wilaya et les chefs-lieux de daïra, ont souligné que seuls 2400 logements ont pu être réalisés par l’AADL. C’est dire que les choses ne sont pas toujours faciles.

Ali BENBELGACEM


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER