Scroll To Top
FLASH
  • Ligue1 (matchs disputés samedi): CRBT 1-1 NAHD; OM 2-0 JSS; CRB 0-0 CSC; USB 2-2 MCO; USMBA 0-1 PAC; MCA 2-0 JSK
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Raréfaction de la ressource hydrique à Telaghma (Mila)

L’activité de forage de nouveaux puits interdite

© D.R.

Le forage de puits d’eau dans la région de Telaghma, au sud de la wilaya de Mila, est désormais interdit en raison de la baisse de la ressource hydrique de la nappe phréatique. En effet, le niveau des eaux souterraines a chuté de façon inquiétante dans la région, ce qui a poussé le secteur de l’hydraulique à interdire toute activité de forage de nouveaux puits ou d’approfondissement de ceux déjà existants. Les responsables du secteur, qui s’inquiètent sérieusement de la situation, justifient cette mesure d’interdiction par les impératifs de préserver les ressources hydriques encore disponibles au profit de l’AEP. “La nappe phréatique de Télaghma est stratégique pour l’AEP dans la région : nous devons la préserver. L’usage à des fins agricoles qui se fait actuellement est dangereusement préjudiciable”, souligne un responsable du secteur lors de la visite effectuée samedi dernier par le wali dans la région. Cette source indique que, désormais, seules les opérations de nettoyage ou de curage des forages légaux sont autorisées. Il est à souligner que la nappe phréatique du plateau de Télaghma a fait l’objet, ces dernières années, d’une surexploitation illicite de la part des agriculteurs et éleveurs de la région, à tel point que son niveau a baissé de façon inquiétante. “Il existe, a-t-on expliqué, plus de 600 forages illicites dans la commune. Avant, il suffisait de creuser à une profondeur d’une quarantaine de mètres pour atteindre la nappe ; actuellement, on doit aller au-delà de 200 m pour trouver de l’eau.” On plaide aussi pour la mise en service urgente du système d’irrigation prévu pour le périmètre agricole de Télaghma afin d’alléger la tension sur les eaux de la nappe hydrique. À signaler que ledit système d’irrigation mis en place à partir du barrage de Beni Haroun, et qui va assurer un volume d’eau de 38 millions de mètres cubes, sera opérationnel en septembre prochain, selon les explications fournies sur place.


KAMEL B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER