Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

l’AEP à Sétif

L’approvisionnement se normalise

Le barrage d'Ighil Emda de Béjaïa. ©DR

Le lâcher d’eau vers le barrage d'El-Maouane a eu lieu samedi dernier et permettra l’alimentation en eau potable de quelque 600 000 habitants de plusieurs grandes agglomérations.

L'eau est enfin arrivée au barrage d'El-Maouane (wilaya de Sétif) à partir du barrage d'Ighil Emda (Béjaïa).
Selon des sources bien informées, l'eau qui permettra l’alimentation en eau potable de quelque 600 000 habitants de plusieurs grandes agglomérations de la wilaya de Sétif, dont le chef-lieu de wilaya, El-Eulma, Aïn Abessa, Ouricia, El-Maouane, Ouled Saber et Guedjel, a commencé à couler samedi tard dans l’après-midi dans le nouveau barrage d'El-Maouane, réalisé dans le cadre du système Est des grands transferts d'eau. Rappelons qu'une panne dans une pompe a compromis le lâcher d'eau à partir d'Ighil Emda lors de la dernière visite du ministre des Ressources en eau dans la région.
L’intervention d’un ingénieur expert étranger a été le salut pour mettre fin au calvaire qu’endurent les habitants de Sétif, El-Eulma et Aïn Arnat en matière d’approvisionnement en eau potable.
Il est noté qu’environ 300 millions de mètres cubes destinés aux ménages et à l’agriculture seront annuellement transférés vers la région de Sétif, où la moyenne pluviométrique annuelle est de 400 mm. Il est attendu de mettre prochainement en service le transfert Ouest vers le barrage de Draâ Eddis (commune de Tachouda). Rappelons qu’une enveloppe de 150 milliards de dinars a été allouée pour le transfert Est-Ouest, avec pour objectif d'approvisionner en eau potable la wilaya de Sétif à l'horizon 2040, au profit d'un 1,9 million d'habitants, en plus de l'irrigation de 40 000 ha de terres agricoles. Le projet qui a duré plus de dix ans et qui a connu le passage de plusieurs ministres des Ressources en eau, dont Abdelmalek Sellal, Hocine Necib, Abdelkader Ouali et Abdelouahab Nouri, a battu tous les records en matière de retard. Par ailleurs, les précipitations cumulées durant les trois derniers jours ont été estimées à 37 mm.  La courbe enregistrée depuis le depuis du mois en cours a dépassé 50 mm. Selon M. Lakehel, ingénieur en météorologie à la station de l’aéroport du 8-Mai-1945 de Sétif, cette quantité a dépassé de loin la moyenne pluviométrique mensuelle de la wilaya de Sétif, estimée à 35 mm. Il est à noter que dans la nuit d’avant-hier, la ville de Sétif a connu une pluviométrie de plus de 2 mm. Durant le week-end, la couche de poudreuse a atteint plus d’un mètre dans plusieurs régions du nord de la wilaya et 80 cm à Aïn Abessa, à une vingtaine de kilomètres du chef-lieu de wilaya. Ce dernier a enregistré près de 19 cm de neige par endroits. Le sud a été recouvert par une couche variant entre 8 et 15 cm.
Il est à noter que cet apport en eau sera bénéfique pour l’agriculture et l’approvisionnement en eau dans la wilaya de Sétif qui souffre depuis quelques semaines du manque d’eau potable et qui vit au rythme des perturbations en matière d’approvisionnement. Selon des sources de la direction de l’hydraulique, le nouvel apport des dernières précipitations au barrage de Aïn Zada, qui alimente la wilaya de Sétif et Bordj Bou-Arréridj, est estimé à 1,5 million de mètres cubes.


FAOUZI SENOUSSAOUI

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER