Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Promotion de la lecture à Mila

Le club Mila-Taqra multiplie les initiative

Face à la concurrence des supports numériques, les entités spécialisées dans la promotion de la lecture traditionnelle multiplient leurs actions à Mila. L’une de ces entités, le club Mila-Taqra (Mila lit), a organisé, dimanche, une série d’activités à la maison de jeunes Ladraâ-Mohammed de la ville, où l’encouragement de la lecture livresque a été le maître mot. La manifestation comprend des ventes dédicaces de romans, de recueils de nouvelles et de poésie et une exposition spécialisée où l’on peut louer ou échanger des bouquins. À cet effet, les initiateurs ont mis à la disposition des visiteurs une variété de plusieurs milliers de titres. Le jeune Sami Bensalah, membre du club Mila-Taqra, précise que l’objectif de la manifestation consiste à promouvoir la lecture traditionnelle et à décomplexer l’acte de lire en public. “Face au recul que connaît la lecture papier par rapport à celle pratiquée sur des supports numériques, on veut donner à la tradition un nouveau souffle par la démocratisation du livre et l’organisation de séances de lecture interactive.” Quatre écrivains ont participé à la manifestation. Ils ont organisé des ventes dédicaces de leurs œuvres dans le hall de la maison de jeunes et pris part à la séance de lecture interactive. “Les auteurs qui ont honoré la manifestation ont présenté des comptes rendus de leurs œuvres et en ont discuté les thématiques avec leurs lecteurs”, souligne notre interlocuteur. Pour décomplexer l’acte de lire en public, le club Mila-Taqra compte bousculer les traditions par l’organisation d’une semaine de “lecture dans les bus”. À ce propos, Sami Bensalah précise : “On constate que les gens ne lisent pas dans les espaces publics, contrairement à ce qui se fait sous d’autres cieux. Notre idée est toute simple : on va organiser une semaine de lecture dans les bus de la ville. Nous monterons dans les bus avec des livres à la main que nous lirons à bord. Les membres du club, garçons et filles, vont se relayer pendant une semaine pour décomplexer l’acte de lire en public.” Le club, qui compte dans son palmarès un nombre respectable d’activités, envisage de lancer, en août prochain, un concours de lecture traditionnelle. “On est en train de préparer un concours de lecture. Les participants doivent lire des bouquins chez eux, puis ils seront soumis à des séances d’évaluation en présentant oralement, devant un jury, le résumé des œuvres qu’ils auront lues.”


Kamel B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER