Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Porté disparu en mer depuis dimanche à Annaba

Le corps de Selim Farès repêché

Les plongeurs de l’unité de Annaba ont repêché hier, en début de matinée, le corps sans vie d'un homme de 28 ans, en contrebas du phare de Ras El-Hamra, apprend-on auprès de la famille du défunt.
La victime, formellement identifiée comme étant Selim Farès, demeurant à Aïn El-Berda, commune distante de 30 km du chef-lieu de wilaya, avait été porté disparu depuis dimanche par ses parents, qui ont alerté les éléments de la Protection civile, tout en signalant sa disparition au commandement des gardes-côtes. Immédiatement après avoir enregistré le signalement du jeune homme, les éléments de la Protection civile ont entrepris une opération de recherches au niveau du littoral, qui s’est soldée par la découverte du corps coincé dans les rochers, à quelques mètres seulement de l’endroit où il avait été aperçu pour la derrière fois par des témoins, dont un gardien du phare. Ces témoins affirment avoir vu le jeune Selim sortir de son véhicule, une Picanto, dimanche vers 9h, avant de se diriger en tenue de bain vers la petite crique et y plonger. “Des gens ont tout de suite parlé du suicide de mon fils, mais je démens énergiquement cela. Mon petit est tout simplement passionné par la mer et il a pour habitude de prendre des bains en toute saison. De plus, pourquoi viendrait-il jusqu’à Annaba, à bord de son propre véhicule jusqu’à cet endroit et avec une serviette de bain pour mettre fin à ces jours ?”, s’interroge encore Salah Farès, le père du malheureux baigneur. Écrasé par le chagrin, ce sexagénaire affirme que son enfant menait une vie paisible, qu’il entretenait d’excellents rapports avec sa famille et ses proches. La dépouille a été évacuée vers la morgue du CHU Ibn-Rochd de Annaba aux fins d’autopsie médico-légale.
Une enquête a été ouverte par les services de sécurité territorialement compétents pour déterminer les circonstances de cette mort.


A. Allia


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER