Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Tahar Hadjar à Sétif

Le gel sera levé sur certains projets

©D. R.

Lors de sa visite dans la wilaya de Sétif, mercredi dernier, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar, a indiqué que le gel sera levé sur certains projets prochainement. “Afin de mieux préparer l’accueil de nos étudiants, dont le nombre est toujours en hausse, nous sommes obligés de réaliser annuellement des infrastructures pédagogique et des structures d’hébergement. Pour cela, nous avons présenté récemment tous les dossiers pour les étudier. Ainsi, une liste de certains projets concernés par la levée du gel sera dévoilée dans les jours prochains”, a-t-il expliqué tout en souhaitant la levée du gel du projet de 2000 places pédagogiques de l'École normale supérieure (ENS) Messaoud-Zeggar sise à El-Eulma dont l’étude a été achevée et le projet attribué provisoirement. En effet, lors d’un point de presse au siège de la wilaya, Hadjar a souligné que 91% des nouveaux bacheliers ont déjà accepté leur affectation. “Jusqu’à maintenant à 19h moins le quart (mercredi), pas moins de 231 000 ont confirmé via la plateforme électronique leur affectation. Par ailleurs, près de 14 000 nouveaux bacheliers ont refusé leur affectation et demandé la modification. Ces derniers ont le droit de réintroduire quatre choix pour les étudier par la suite”, précise-t-il. Par ailleurs, le représentant du gouvernement n’a pas écarté la fermeture de certains laboratoires de recherche dont le bilan d’activité a été négativement évalué par le comité sectoriel permanant (CSP) relevant de la Direction générale de la recherche scientifique et du développement technologique. “Nous allons geler, dans un premier temps, l’activité et le financement des entités de recherche qui ne produisent pas. Si ces structures de recherche n’améliorent pas leur bilan d’activités dans la prochaine opération d’évaluation, ces dernières risquent d’être fermées définitivement.” Le ministre a débuté sa visite par l’inauguration du restaurant central d’une capacité de 800 repas à l'École normale supérieure Messaoud-Zeggar sise à El-Eulma avant d’inspecter le projet de réalisation d’une résidence universitaire d’une capacité de 1000 lits. À Sétif, le ministre de l’Enseignement supérieur a inauguré une résidence université d’une capacité de 3000 lits implantée dans la cité El-Hidhab. Hadjar s’est rendue après à El-Maâbouda où il a inauguré l’unité de recherche “matériaux émergents” avant d’inspecter à El-Bez le projet d’une bibliothèque centrale de 1000 places.
Enfin, il a inauguré le bloc de recherche 20 laboratoires des sciences de la nature et de la vie sis au pôle d’El-Bez.  

A. LOUCIF


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER