Scroll To Top

L’Algérie profonde / Est

pénurie d’eau dans les mechtas de Guelta Zarga (sétif)

Le martyre des habitants

© D.R

Par ces temps de canicule, les habitants des localités et mechtas de Boudjenada, de Laâlata, de Boumalek, de Rhamna et d’Ouled Lehoua, relevant de la commune de Guelta Zarga, au nord du chef-lieu de la daïra d’El-Eulma, ont du mal à étancher leur soif. 

En effet, le manque d’eau persiste au niveau desdites localités, et les habitants, qui ne cessent de crier leur détresse, ne savent plus à quel saint se vouer. Ne pouvant plus supporter ce manque d’eau, ils ont organisé dernièrement un mouvement de protestation pour faire entendre leur voix et dénoncer ce qu’ils ont qualifié de mutisme, voire d’indifférence des élus locaux. 
“Cela fait plusieurs mois que nous souffrons du manque d’eau. Nous interpellons le premier responsable de la wilaya, Mohamed Belkateb, pour intervenir afin de mettre fin au calvaire que nous endurons”, nous dira un habitant de la bourgade de Boudjenada, qui compte près de 700 habitants. De son côté, un habitant de Laâlata a tenu à préciser que les habitants sont ruinés par l’approvisionnement en eau de citerne. “L’absence d’eau dans nos robinets nous fatigue et nous a financièrement ruinés. L’eau de citerne est très chère, et nous sommes une localité pauvre. Nous ne pouvons plus supporter ces charges”, dira Mohamed.

Et, comme un malheur n’arrive jamais seul, les sources ainsi que les fontaines et les puits du voisinage ne répondent plus à la forte demande des habitants, lesquels sont obligés de prendre leur mal en patience. “Nous ne demandons que de l’eau potable. Nous n’avons pas demandé une piscine. Notre village manque de tout. C’est un village oublié des autorités locales, mais nous n’avons jamais protesté”, dira un autre habitant du village. Il est à noter que des représentants des habitants nous ont indiqué que l’absence de dialogue avec les élus locaux a empiré les choses. 

De son côté, le président de l’APC, Rouibi El Khier, a indiqué que les procédures administratives et le manque d’enveloppe financière rendent la tâche des élus difficile, cependant il a annoncé que le problème sera réglé dès que les formalités administratives seront réglées.

FAOUZI SENOUSSAOUI   


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER