Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

JIJEL

Le nouveau wali entame des visites inopinées

© D.R.

Le nouveau wali de Jijel, Bachir Far, a effectué ses premières visites “inopinées” à certaines plages afin de s’enquérir de la situation et cerner les éventuelles défaillances. À cet effet, le chef de l’exécutif s’est rendu à la plage Kotama, connue pour le nombre important d’estivants qui y convergent dès le début de l’été, avant de jeter l’ancre à la plage Aouka et la crique, située à la sortie ouest de la ville.
L’objectif, a-t-on fait savoir, est de voir concrètement si l’instruction du ministre de l’Intérieur et des Collectivités locale relative à la concession des plages a bien été appliquée. Bachir Far a, par la suite, marqué une halte au front de mer des frères Assouss à l’ouest de la ville, dont les travaux de réalisation n’ont pas encore été achevés, qui accueille ces jours ci des centaines d’estivants dans un décor désolant. Sur les ondes de la radio locale, le wali a exprimé une réelle volonté de travailler en collaboration avec les cadres des différents secteurs ainsi que des citoyens afin de booster le développement local et prendre en charge les préoccupations de la population. Dans ce contexte, il a effectué une visite au site de Bellara où sont implantés le complexe sidérurgique et la centrale électrique de 1 600 mégawatts. Par ailleurs, de lourds dossiers sont sur le bureau du nouveau wali, ainsi que des projets d’intérêts sociaux économique qui d’ailleurs accusent un retard flagrant, à l’instar du viaduc de Ghar El-Baz, le port de plaisance d’El-Aouana, l’échangeur de Tassoust, pour ne citer que ceux-là. Notons que Bachir Far occupait le poste de chef de daïra d’El-Khroub (Constantine) avant d’être secrétaire général des wilayas d’Aïn Témouchent et Mostaganem.


Rayan MOUSSAOU


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER