Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’ALGÉRIE PROFONDE / Est

Squat de l’espace public à El-Eulma (Sétif)

Le phénomène s’amplifie

© D.R.

Le commerce informel règne toujours dans la ville commerciale d’El-Eulma, à l’est de Sétif. L’indifférence totale affichée par les autorités locales quant à l’ampleur de ce phénomène a poussé les pseudo-commerçants à exploiter le moindre espace dans les rues et avenues, notamment au marché Dubaï, à la cité Belalâ et à proximité du marché couvert à la place de la Révolution. Au marché Dubaï, outre les trottoirs, la voie publique était illégalement occupée par des commerçants clandestins qui ne se gênent pas d’installer leurs chapiteaux en pleine voie causant ainsi des bouchons. “Les automobilistes ne peuvent pas accéder à l’intérieur du marché. Des jeunes et moins jeunent exposent quotidiennement leur commerce à l’entrée du marché, bloquant tous les accès. Les éléments de l’ordre ne font que constater cette anarchie produite chaque jour que Dieu fait”, nous dira un visiteur. Les piétons trouvent eux aussi des difficultés pour se frayer un chemin. Les commerçants du marché fréquenté chaque jour par des centaines de visiteurs venus de différents horizons ne cessent de dénoncer cette concurrence déloyale.
Le même constat a été enregistré à la cité Belalâ. Par ailleurs, l’anarchie règne également à la place de la Révolution, près du marché couvert. “Le nouveau jardin public aménagé à la place appelée communément Souk Ensa n’a pas été épargné par ce phénomène”, nous dira un commerçant activant au marché couvert.


A. LOUCIF 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER