Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Hammam Guergour (Sétif)

Le tourisme de cure attire toujours les visiteurs

Le complexe thermal de Hammam Guergour (Sétif). ©D. R.

Ce site paradisiaque demeure, pour plusieurs familles, un endroit idéal pour passer les vacances d’été.

La station thermale de la commune de Hammam Guergour, une ville située à une cinquantaine de kilomètres au nord de Sétif, attire de plus en plus les adeptes du tourisme de cure même durant cette période de grande chaleur. Ce site paradisiaque qui recèle des ressources touristiques importantes demeure, pour plusieurs familles, un endroit idéal pour passer les vacances d’été. “Depuis des années, j’ai pris l’habitude de passer les vacances d’été ici avec ma famille. On passe de bons moments entre l’oued et les bains de ce complexe”, nous dira Mohamed, de la wilaya de M’sila. Outre la beauté particulière qu’offrent les lieux, le complexe touristique se distingue particulièrement par la vocation curative de ses eaux découvertes pour la première fois par les Romains qui ont élu ce site pour édifier leur cité et les bains. Selon les connaisseurs, l’eau de ce site est classée troisième à l’échelle mondiale. La radioactivité de ses eaux sulfatées calciques hautement minéralisées permet de soigner de nombreuses maladies. La route qui relie le complexe à l’oued de Bousselem qui traverse cette ville ne désemplit pas à longueur de journée, a-t-on constaté. Aussi, il est difficile de trouver un espace de stationnement dans le parking qui s’est avéré exigu. Des automobilistes stationnent leur véhicule sur une piste ouverte dernièrement, jouxtant l’oued. En matière d’hébergement, la capacité d’accueil, qui ne dépasse pas une centaine de lits, ne répond plus au grand nombre de visiteurs. “Depuis plusieurs années, les visiteurs ont déjà pris l’habitude de louer des chambres chez les particuliers. La location des logements se fait sans aucun document. Le prix varie entre 2000 et 4000 DA la nuit”, nous dira Makhlouf, un habitant rencontré sur les lieux. S’étendant sur une superficie de 400 ha, le plan d’aménagement touristique (PAT) de cette commune se trouve dans la phase finale, a-t-on appris du maire adjoint. Selon notre interlocuteur, ce plan sera approuvé par la commission de wilaya très prochainement afin de permettre sa réalisation. “Ce projet comportera des infrastructures hôtelières, des aires de jeu, des bains, centres de formation, centre commercial et d’autres espaces”, a-t-il précisé. Par ailleurs, la capacité d’accueil de cette ville sera renforcée par deux infrastructures hôtelières d’une capacité de 140 lits. Selon notre source, les travaux de réalisation d’un hôtel de 60 lits sont en cours. Aussi, un groupement touristique de 80 lits sera mis en service prochainement dans le cadre du transfert d’activité.

A. LOUCIF


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER