Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Intempéries à EL-TARF

Les averses mettent à nu les travaux bâclés

Les travaux bâclés effectués par les divers entrepreneurs ayant bénéficié des projets de développement dans la wilaya d’El-Tarf ont été mis à nu dans de nombreuses localités à la suite des trois averses successives survenues la veille de l’Aïd. Ainsi donc les rues et ruelles sont inaccessibles à pied dans la grande agglomération d’El-Kala.
L’eau de ruissellement ne trouve pas d’issues de sortie pour libérer la route parce que l’ensemble des avaloirs réalisés à coût de millions de centimes défalqués sur la manne financière accordée à la wilaya, sont bouchés et ne répondent ni aux normes ni au plan des bureaux d’étude. Ces apprentis entrepreneurs sans aucune formation pour la plupart ne se sont jamais inquiétés et risqueraient un jour de provoquer la catastrophe.  Ce jour-là il sera trop tard.
C’est la rue Boulif qui est beaucoup plus touchée. Les rues qui y mènent ont perdu leur asphalte et il ne reste que du sable ou de la terre glaise empêchant les habitants de circuler pour faire leurs emplettes ou se rendre à leur lieu de travail. Le même constat aux cités les Allemands, des Crêtes …. La situation est pire à la nouvelle cité El-Méridima concrétisée pour la résorption de l’habitat précaire de cette ville balnéaire pourtant récemment. Ailleurs, plusieurs constructions ont été infiltrées d’eau de pluie à El-Tarf, Aïn El Assel, Bouteldja, Bouhlala,Ben-M’hidi et plusieurs autres et c’est le même constat de désolation à cause toujours des travaux bâclés manquant d’esthétique en particulier dans les travaux de bâtiment. Les agents de la Protection civile ont été souvent sollicités par des citoyens en détresse. Par ailleurs, les citoyens de ces mêmes localités nous apprennent que pendant plus de trois jours les clients de Sonelgaz sont soumis à une instabilité du courant électrique. Pire à Zourami et Rachrach dans la daira de Dréan, ces clients sont privés d’électricité.
Si le courant a été rétabli temporairement dans la localité de Zourami, la localité de Rachrach est encore sans électricité. Enfin, les désagréments causés par les intempéries de ces derniers jours sont nombreuw mettant à rude épreuve les pompiers de plusieurs unités de la wilaya.


Tahar BOUDJEMAA


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER