Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Précipitations orageuses à Oum El-Bouaghi

Les carences du réseau d’assainissement mises à nu

©D. R.

Depuis la suppression des oueds la traversant la ville d'Oum El-Bouaghi fait face au problème  de l’inondation persistant  toujours, d'autant plus que l'efficacité de sa protection (projet en cours)  n'a pas atteint les effets escomptés puisque les cités localisées en aval de la montagne de Sidi Rghiss surplombant  la ville font toujours les frais d’importants débits d'eau de pluie descendant à toute vitesse. En effet, les fortes chutes de pluie orageuses qu'enregistre le chef-lieu de wilaya depuis quelque temps n'ont pas manqué de causer des désagréments aux citoyens dans les quartiers et cités à cause des avaloirs. Ces derniers souvent obstrués par manque d'entretien, voire mal faits, enregistrent la stagnation de grandes quantités d'eau le long des trottoirs, rendant ainsi l’accès difficile aux immeubles. De ce fait, les citoyens éprouvent les pires difficultés à rejoindre leurs  domiciles, se retrouvant  contraints de se doter de frottoirs, balais  et autres  pour  passer des heures  à chasser les eaux vers d'autres lieux  pour dégager  les trottoirs et les entrées des habitations. Pis encore, des carrefours à l'exemple de celui jouxtant la station de voyageurs et menant vers le siège de la wilaya deviennent impraticables alors que dans l'ancienne ville, notamment le centre, certaines chaussées se retrouvent totalement  immergées, rendant ainsi la circulation automobile difficile et contraignant de  nombreux commerçants à baisser rideau. Le dégagement des eaux pluviales stagnantes sur les  routes, carrefours et autres, pour faciliter la circulation des piétons et des véhicules, qui était autrefois entrepris juste après les orages par les équipes municipales de la voirie-afin de rétablir la fluidité de  la circulation automobile et des personnes-n'est plus de  mise malheureusement. Enfin si les chutes de pluie    sont toujours accueillies avec satisfaction par le monde agricole, car annonçant une bonne récolte, dans cette région à vocation agro-pastorale, il n'en demeure pas moins qu'elles mettent chaque fois à nu les carences des  réseaux d’assainissement des agglomérations de la wilaya.

K. Messaad


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER