Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Pollution au niveau d’Oued-Zenati (Guelma)

Les citoyens dénoncent leur calvaire

©D. R.

Des habitants d’Oued-Zénati, deuxième importante localité de la wilaya de Guelma, se sont rapprochés de Liberté pour dénoncer leur calvaire quotidien engendré par l'oued qui traverse leur ville et qui charrie des déchets nauséabonds.
Un père de famille affirme : “Est-il concevable de tolérer depuis tant d'années cette gabegie ? Est-il raisonnable de rester les bras croisés devant cette pollution qui est accentuée par des étés caniculaires ? Ce cours d'eau reçoit des rejets d'eaux usées et des gens irresponsables y déversent sans honte des tonnes de détritus ! Nous souffrons l'enfer à longueur d'année et nos doléances récurrentes n'ont pas eu d'écho auprès de l’APC. Nous appréhendons des épidémies et il est urgent de remédier à cette pénible situation”. D'autres interlocuteurs abondent dans le même sens et déplorent que des commerçants jettent dans cet oued des tripes de volailles, des carcasses animales, des fruits et légumes avariés, du poisson pourri et ce, dans l'impunité totale !
Il est utile de rappeler que cet oued polluant avait fait l'objet de débats lors des réunions de l'exécutif de wilaya et de l'APW depuis le début des années 2000. Une opération d'envergure avait été lancée pour assainir cet oued, le canaliser et le recouvrir totalement pour régler définitivement ce problème qui porte atteinte à la salubrité publique.
Cependant, pour des raisons indéterminées, cette louable opération n'a pas été achevée au grand dam de la population en général et des riverains en particulier. Les actions sporadiques de la municipalité n'ont pas obtenu les effets escomptés et l'interdiction de jeter les ordures n'est nullement respectée en dépit des contraventions encourues. Les citoyens interpellent les élus locaux pour veiller au bien-être, à la santé et à la quiétude de leurs administrés.

HAMID BAALI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER