Scroll To Top

L’Algérie profonde / Est

Mila

Les corps communs de l’éducation montent au créneau

©D. R.

Une trentaine de syndicalistes des corps communs du secteur de l’éducation à Mila ont protesté, ce mardi, devant le siège de la wilaya. Les concernés, représentant plus d’un millier de syndiqués à travers les établissements scolaires de la wilaya, s’insurgent contre l’absence de promotion et de permanisation dans la corporation. En effet, les représentants syndicaux des corps communs du secteur de l’Éducation ont observé, ce mardi entre 14h et 15h, un sit-in devant le siège de la wilaya pour faire valoir des revendications socioprofessionnelles. Ils déplorent notamment la marginalisation qu’ils endurent depuis des années en matière de promotion et de permanisation, ainsi que l’érosion de leur pouvoir d’achat et la faiblesse de la prime de rendement.  Approchés sur les lieux de la protesta, les syndicalistes frondeurs sont unanimes. “Les agents de sécurité,  de prévention, de nettoyage et les factotums sont privés de promotion et d’opportunités de permanisation. Certains exercent depuis 2007 dans le secteur éducatif sans bénéficier d’aucune promotion”, nous dira L. Farhat, président du bureau de wilaya du syndicat des corps communs. Notre interlocuteur appelle également à la révision des articles 08/04 et 08/05 de la loi fondamentale, ainsi que l’application de la décision du chef de l’Etat prise au profit de la corporation. D’autres protestataires soulèvent, par ailleurs, des problèmes relatifs à leur pouvoir d’achat, en érosion continue, et à la prime de rendement. L’un d’eux nous dira à ce propos : “Les corps communs de l’éducation sont les moins bien payés. Notre salaire se situe entre 13 000 et 17 000 DA. Aussi nous demandons la révision de la grille des indemnités et l’amélioration de la prime de rendement”. À la fin de leur mouvement de protestation, à 15h, quatre syndicalistes ont été reçus par le wali à qui ils ont remis une pétition adressée au Premier ministre.

K. B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER