Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Mila

Les eaux épurées pas encore été intégrées dans l’irrigation

Les eaux épurées ne profitent toujours pas à l’irrigation agricole ou presque. D’un volume de 400 millions de mètres cubes à l’échelle nationale (l’équivalent de plusieurs barrages), ces eaux épurées dans les Step (station d’épuration des eaux polluées) sont encore, dans leur majorité, rejetées dans des plans d’eau sans profiter à l’agriculture. Lors de sa récente visite de travail effectuée dans la wilaya de Mila, le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, a affirmé que son département s’attelait à valoriser toutes les ressources hydriques du pays, en affirmant que l’intégration des eaux épurées dans l’irrigation agricole demeurait encore très faible. Il dira à ce propos : “Il existe une dynamique de coordination avec le ministère de l’Agriculture en vue d’exploiter les eaux dépolluées. Jusqu’ici, les résultats sont encore minces, mais des cas d’utilisation du produit des Step dans l’agriculture existent.”


Kamel B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER