Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Transport urbain à Guelma

Les itinéraires modifiés

Le chef-lieu de wilaya qui abrite plus de 180 000 habitants dispose depuis des années d'un transport urbain totalisant plus de 150 minibus qui couvrent 8 lignes. Ce mode de locomotion est apprécié par la population qui a l'opportunité de se déplacer pour des convenances personnelles, les travailleurs, les lycéens, les pères de famille qui se rendent à leurs lieux de travail, leurs établissements scolaires ou au marché pour effectuer leurs achats et rentrent chez eux à midi ou le soir. Cependant, pour des raisons inconnues du public, la direction des transports a procédé dernièrement à une profonde modification des itinéraires des lignes, et ce, semble-t-il, sans consulter ses usagers qui ont pourtant leur mot à dire. À titre illustratif, les bus des lignes 1, 2, 4 et 7 empruntent désormais un nouveau circuit et l'arrêt devant le siège de la DJS est supprimé alors qu'il est situé dans un environnement sécurisé. Une mère de famille rencontrée aux abords de cet ancien arrêt qui abrite un abribus, déclare à Liberté : “Les responsables du secteur des transports n'ont pas tenu compte des intérêts de leurs usagers qui sont exposés aux dangers de la route ! Imaginez que le nouvel arrêt de bus n'est nullement banalisé, et il est situé près d'un important carrefour juxtaposant le lycée Mahmoud-Benmahmoud qui draine un flot incessant de véhicules ! Les passagers qui montent ou descendent des bus sont à la merci des automobilistes qui s'énervent, car ils doivent patienter pour poursuivre leur route ! Cette situation devient infernale pour les riverains, les usagers et les automobilistes qui empruntent ce tronçon routier où des bus de transport urbain marquent des centaines d'arrêts quotidiennement !” Nous avons constaté la véracité des faits exposés par cette dame qui s'estime lésée et ignorée par ceux qui ont concocté ces changements qui pénalisent la population qui aspire à un meilleur cadre de vie. Les citoyens saisissent cette opportunité pour lancer un appel pressant à la direction des transports, dont la mission est de répondre à leurs légitimes attentes. Les résidents des cités Gahdour et Champ-de-Manœuvre se plaignent de la faible couverture de leur quartier par les minibus qui grillent sans état d'âme des arrêts jugés non rentables ! Les services compétents sont interpellés aux fins de s'impliquer et de mettre le holà à ces dépassements et surtout à revoir sérieusement les itinéraires qui doivent être dotés d'abrisbus et de panneaux obligatoires. Ce secteur nécessite un assainissement urgent, car la sécurité, le bien-être et la qualité de vie de la population exigent des mesures radicales.


HAMID BAALI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER