Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Mercuriale à Guelma

Les prix des fruits et les légumes abordables

Ces derniers jours, les pères de famille ont constaté avec satisfaction que la mercuriale des fruits et légumes a enregistré une baisse sensible puisque les produits agricoles sont abondants sur les étals des marchés et dans les camionnettes garées le long des routes. Selon un septuagénaire rencontré au marché du boulevard du Volontariat au chef-lieu de wilaya, ce sont les fortes précipitations de pluies qui se sont abattues durant le début de l'automne qui ont contribué à des récoltes inespérées. C'est la pomme de terre nouvelle, prisée par la clientèle, qui est désormais proposée à 45-50 DA le kg alors qu'elle était taxée dernièrement à 70-75 DA
! Une virée dans ce grand marché couvert nous a permis de constater de visu que le panier de la ménagère est abordable, en l'occurence oignons secs à 30-35 DA le kg, ail à 120-150 DA le kg, salade verte, fenouil, betteraves, carottes, navets à 40-50 DA le kg, haricots à écosser et haricots verts à 100-120 DA, courgettes à 130 DA, poivrons, piments, choux-fleurs à 50-60 DA, tomate fraîche à 75-85 DA. Une dame d'un certain âge nous déclare : “C'est la bonté divine qui a permis aux agriculteurs d'obtenir des cultures maraîchères en abondance ! À présent, il nous est loisible de nous ravitailler à un coût moindre ! Les familles de condition modeste, les retraités et ceux qui disposent d'un salaire bas sont heureux de ne plus rentrer bredouilles à la maison !” Les agrumes regorgent au niveau des étals et c'est une année exceptionnelle selon des professionnels du secteur qui concèdent que ces fruits des pauvres sont proposés à des prix concurrentiels. En effet, la mandarine, la clémentine, les oranges Thomson de divers calibres sont indexées à 100-140 DA le kg et nombreux sont ceux qui les achètent en quantité suffisante et préfèrent les oranges à 80 DA le kg pour les consommer en jus de fruits. Les consommateurs boudent la banane affichée à 420-450 DA le kg et privilégient les pommes et poires locales à 150-200 DA dont la qualité est avérée. De toute évidence, chacun s'accorde à constater qu'en cette période de l'année les marchés abondent de produits agricoles cédés à des prix concurrentiels.


HAMID BAALI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER