Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Le projet de 1 500 logements DE CONSTANTINE devait être livré en 2016

Les souscripteurs menacent de les squatter

Un retard considérable enregistré dans la réalisation des logements. © D. R.

Cette action intervient suite au grand retard enregistré dans la réalisation 
des logements et les promesses non tenues du promoteur.
À bout de patience, des centaines de souscripteurs du programme des 1 500 logements participatifs aidés (LPA) ont décidé, hier, dès les premières heures de la matinée de tenir un sit-in sur le site même du chantier sis à l’unité de voisinage 20 extension ouest (UV20) à la nouvelle ville Ali-Mendjeli, tandis que d’autres ont préféré se rendre au siège de l’entreprise privée en charge du projet. En effet, cette action intervient, selon les souscripteurs contactés, suite au grand retard enregistré dans la réalisation des logements et aux promesses non tenues du promoteur. “Nous avons décidé de manifester notre colère parce que nous ne pouvons plus supporter cette situation. Cela fait 7 ans que les travaux de viabilisation et réseaux divers (VRD) stagnent, et quand nous nous sommes rendus sur les lieux, nous nous sommes rendu compte que les travaux en question n’ont même pas commencé. Il nous a menti”, témoigne Moustafa un des souscripteurs protestataires.  Et d’ajouter : “Lorsque nous avons demandé des explications au promoteur, ce dernier nous a dit si vous êtes pressés, vous n’avez qu’à achever les travaux par vos propres moyens, je ne peux rien pour vous, vous êtes dans l’obligation de patienter. Nous avons protesté plusieurs fois devant le cabinet du wali, mais aucune réponse ne nous a été fournie. À chaque fois, ils avancent des dates sans aucune suite.” Les protestataires ont affirmé que “la distribution des logements devrait se faire aujourd’hui mais ce n’est pas possible car les travaux de peinture sont toujours en cours et personne ne connaît la date précise de la livraison de ce projet qui devait être faite normalement le 31 décembre 2016”. Les souscripteurs protestataires, qui ne voient toujours pas le bout de tunnel, continuent de payer chaque mois des loyers exorbitants, selon eux : “Je paye le loyer depuis 4 ans, je ne travaille que pour ça, chaque mois, je ne me reste que 10 000 dinars pour nourrir ma famille, est-ce que vous trouvez ça juste, je n’arrive pas à satisfaire les besoins de mes enfants. Ils ne prennent jamais ça en considération”, lance un autre souscripteur tout en exprimant sa déception quant à ce programme sur lequel ils avaient fondé tous leurs espoirs. Signalons que les souscripteurs se sont tous acquittés du versement des quatre tranches qui auraient été transférées dans les délais. Très inquiets, ils dénoncent la négligence du promoteur qui ne les prend jamais au sérieux et menacent de hausser le ton et d’aller jusqu’à squatter, dès aujourd’hui les logements finalisés. “Il y a plus d’une centaine de logements qui sont achevés pourquoi on ne les distribue pas, nous avons besoin de nos logements, nous n’avons plus d’argent pour le loyer, nous pouvons plus attendre”, tonnent-ils.
 

Ines Boukhalfa 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER