Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Canicule à Guelma

Les urgences médicales prises d’assaut

Les hôpitaux assiégés par les malades atteints de maladies chroniques. © D.R

Depuis quelques jours, les températures dépassent les 42°C au soleil et le taux d'humidité pénalise les autochtones qui ne sortent qu'à la tombée de la nuit.

En effet, la climatisation est soumise à rude épreuve par les familles. Des responsables de la direction de la santé ont déclaré que les services des urgences des centres hospitaliers ont enregistré un flux de patients incommodés par ces chaleurs exceptionnelles. Les professionnels du secteur sanitaire et la Protection civile ne cessent de lancer sur les ondes de la radio régionale, des appels à la prudence à la population. Un médecin urgentiste a déclaré à Liberté : “Ce sont les diabétiques, les hypertendus, les asthmatiques, les cardiaques, ceux souffrant d'insuffisance respiratoire et les bébés que nous recevons durant cet été caniculaire, et les cas d'insolation sont nombreux !”. La wilaya de Guelma s'illustre depuis des années par un été torride et de vieux Guelmis estiment que le réchauffement climatique a particulièrement affecté leur région qui enregistre des températures très élevées et un taux d'humidité dépassant les 85% ! Des cas d'insolation et des malaises affectent des sujets fragiles qui sont systématiquement orientés vers les polycliniques et les centres hospitaliers où ils sont pris en charge par des équipes médicales qui commencent à s'habituer à ces pathologies dignes des pays désertiques et chauds.  Les promoteurs immobiliers et des entrepreneurs du bâtiment enregistrent un manque à gagner, car des cas d'insolation affectent leurs ouvriers qui préfèrent quitter les chantiers dès 10 h du matin. Fréquemment, des ambulances sont sollicitées pour l'évacuation de personnes déshydratées, parfois évanouies, et sans la célérité des secouristes et le savoir-faire du personnel médical, la mort serait instantanée ! L'an dernier, des bébés sont morts dans la wilaya de Guelma suite à une sévère déshydratation de leur organisme et c'est la raison pour laquelle la prévention est de rigueur. De toute évidence, durant la période estivale, la population est sévèrement pénalisée par une chaleur insoutenable et un soleil de plomb, ce qui la contraint à rester cloîtrée à la maison, particulièrement les après-midi où le mercure dépasse les 44°C à l'ombre. Les jeunes sont livrées à l'oisiveté, faute de loisirs sains, de piscines à l’arrêt depuis des décades et même les jets d'eau de la ville sont à sec ! Les Guelmis appréhendent la saison estivale, synonyme d'ennui, de stress et de désagréments. Dans ce contexte, les familles s'organisent en cotisant pour louer les services de minibus afin de passer une journée au bord de la mer à Annaba, El-Kala, Skikda, La Marsa et Herbillon.


HAMID BAALI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER