Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Makhamra (Bordj Bou-Arréridj)

Les villageois réclament leur part de développement

Lassés de voir leur localité oubliée par les élus locaux qui se sont succédé à la tête de la commune d’El-Achir dont leur localité dépend administrativement, les villageois du douar Makhamra, attendent toujours leur part du développement. Irrités par leurs conditions de vie déplorables, ils interpellent les pouvoirs publics à faire le nécessaire, notamment la réfection des routes qui se trouvent dans un état déplorable et qui les isolent du monde extérieur et espèrent leur aménagement avant l'hiver prochain, car dès les premières averses, la chaussée devient impraticable, même à pied. Les habitants ont également évoqué le problème du manque de transport pour se déplacer vers le chef-lieu de daïra de Medjana, le chef-lieu de wilaya ou les autres localités. Sans les clandestins, ils auront trouvé la pire difficulté à rejoindre leur travail ou effectuer leurs courses. En outre, ils se plaignent de l’absence de personnel médical et de matériel au niveau du centre de santé. Pour une simple injection, ils sont obligés de se déplacer par leurs propres moyens. La population jeune est confrontée au chômage et à une oisiveté dangereuse. C'est un véritable calvaire au quotidien, ils n'ont aucun moyen de distraction ni de loisir. C’est un véritable cri de détresse qu’ont d’ailleurs poussé ces derniers  jours les habitants de ce village en criant leur désespoir : “Notre misère ne date pas d’aujourd’hui et nous sommes quasiment sûrs qu’elle nous collera à la peau pour de longues années encore si les pouvoirs  publics ne viendraient pas à répondre à notre cri de détresse”, nous dira Salah, président du comité du village. “L'ex-P/APC a été sollicité à plusieurs reprises, par écrit, afin de débloquer la situation, mais cela n’a malheureusement eu aucune suite”, nous précisera notre interlocuteur. Il ajoutera : “L’actuel maire a, lui aussi, été sollicité, mais il n’a rien fait !” Par cet appel, les villageois attendent une prise en charge effective et urgente de leur plateforme de revendications pour une vie décente.


Chabane BOUARISSA


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER