Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Mila

L’hygiène et l’eau font défaut à la cité Bouttout

© D. R.

La cité Bouttout, à la périphérie immédiate du centre-ville de Mila, souffre le martyre, en ces jours caniculaires de l’été, du manque d’hygiène et d’eau. Le cadre de vie y est dans un état des plus déplorables faute d’actions d’entretien de la part de la commune et de sens de civisme des riverains. À cela s’ajoute une pénurie d’eau de robinet stressante, qui a fini par s’inscrire dans la durée.
En effet, côté hygiène publique, la cité présente une physionomie des plus hideuses. Des amas de gravats, issus des opérations de démolition, jonchent les espaces communs, sans que l’APC appelle les auteurs de ces rejets au respect de la loi. En outre, la cité, qui abrite pourtant des dizaines de bureaux d’avocats et de cabinets médicaux, est rongée par une végétation sauvage qui en rajoute une couche à la laideur des lieux. S’agissant de l’alimentation en eau de robinet, les habitants affirment : “De tous les quartiers de la ville, la cité Bouttout est peut-être la moins dotée en eau.” À ce propos, les riverains dédouanent l’ADE. Ils incriminent plutôt l’agent chargé d’ouvrir les vannes de distribution.
Selon certains habitants, l’employé concerné le fait exprès parce qu’il ne s’entend pas avec certains résidents. Aussi, les habitants de la cité sont contraints de recourir au système D pour se tirer d’affaire : “Pour l’eau de table, nous l’achetons tous les jours chez les revendeurs qui sillonnent la ville avec leurs camions. Quand les besoins domestiques en eau sont importants, on en achète des citernes entières”, explique-t-on.


Kamel B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER